Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 250 000 USD pour l’aménagement du mausolée de Tshisekedi !

Published

on

Le Gouvernement a décaissé 250 000 dollars américains pour l’aménagement du mausolée d’Etienne Tshisekedi et de ses périmètres à l’entrée du cimetière de la Gombe à Kinshasa, a annoncé la Primature jeudi soir à AfricaNews. Le Premier Ministre Samy Badibanga a ordonné cette mise à disposition de fonds le week-end dernier. Cependant, le budget global et le programme définitif des funérailles devraient également être rendus publics. Les enjeux sécuritaires et économiques en dépendent.

Samy Badibanga Ntita vient d’agir conformément à l’instruction du chef de l’Etat, Joseph Kabila au Gouvernement celle d’assurer la prendre en charge des obsèques de cet ancien Premier Ministre et Président du Comité des sages du Rassemblement de l’Opposition politique décédé à Bruxelles le 1er février 2017.

Depuis la publication du communiqué de la présidence le 2 février dernier, Zoom Eco a plaidé pour le devoir de redevabilité qui incombe au Gouvernement afin de rendre public le montant des fonds publics à affecter à ces obsèques.


A RE(LIRE) : RDC : Budget des obsèques de Tshisekedi, Shadari soumis à l’épreuve de rédévabilité !

A ce stade, il y a lieu que le budget global des charges y afférentes élaboré par le gouvernement soit publié. De la sécurité à l’aménagement des lieux des obsèques en passant par le rapatriement du corps, hébergement des personnalités étrangères, communication, … toutes ces rubriques devraient être chiffrées.

Le programme définitif des funérailles est attendu afin de permettre au congolais ainsi que les opérateurs économiques d’aménager leurs agendas. Si pour les kinois l’enjeu serait la perturbation de la circulation et la sécurité durant les jours de deuil, pour les opérateurs économiques principalement les compagnies internationales d’aviation c’est plutôt la crainte d’annulation des vols internationaux (Air France, SN Brussels, Turkish Airlines, …) le jour du rapatriement du corps.

Espace de 500 mètres carrés rendu disponible par l’Etat congolais en plein centre-ville face au boulevard du 30 juin pour ériger le sépulture de Tshisekedi. Ph. Tiers

L’arrivée du corps à Kinshasa, est-elle prévue la journée ou la nuit ? La réponse à cette question appelle à des réflexions pointues devant dégager des pistes de solutions concrètes et adaptées à la situation pour ne pas perturber les vols internationaux au départ ou à l’arrivée de Kinshasa.

Et surtout que la ville de Haut Sommet n’a qu’une seule route qui mène à l’aéroport à partir de l’échangeur de Limete et ne dispose pas non plus un aéroport international secondaire.

Encore faudrait-il harmoniser les vues entre combattants de l’UDPS dont certains restent opposés à l’accord trouvé entre le gouvernement et la famille pour enterrer leur président national au cimetière de la Gombe. Des troubles ont été signalés au siège de l’UDPS à Limete mercredi 1 mars 2017.

Il y a lieu d’espérer que les autorités compétentes qui planchent sur ces questions auront à communiquer un certain nombre de mesures pratiques à observer avant, pendant et les jours des obsèques jusqu’après l’enterrement.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :
RDC : Mausolée Tshisekedi, le défi de timing pour la construction s’impose !

Advertisement

Edito