Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 86 milliards USD de budget de l’Etat, l’ambition du quinquennat Shadary !

Published

on

Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du Front commun pour le Congo (FCC) a présenté, ce lundi 19 novembre 2018, son programme. Un programme qui devra concilier les atouts acquis par celui qui pourrait être son prédécesseur, Joseph Kabila, s’il est élu le 23 décembre 2018. Le dauphin s’est engagé à lutter contre le clientélisme, les abus de pouvoir, l’impunité, la corruption et la fraude sous toutes leurs formes.

Le candidat n° 13 fonde sa vision sur la valorisation du congolais et ce programme se repose sur quatre axes.

Le premier concerne vise à renforcer l’autorité de L’Etat. Ici, Shadary s’engage à améliorer la gouvernance politique. Il s’agit, a-t- il soutenu, du pilier central de son programme. Pour ce faire, il compte se baser sur deux aspects particuliers, à savoir : le renforcement de la défense nationale et celui de la sécurité intérieure. Aussi, promet – il, de convoquer une conférence de gouverneurs dès le début de son mandat pour qu’ensemble ils puissent tabler par où commencer cette oeuvre de poursuite de reconstruction du pays.

Le deuxième axe porte sur la construction d’une économie diversifiée et compétitive. Six volets sous- tendent ses actions, d’après le candidat du FCC. Il s’agit notamment de : l’accélération de la croissance économique ; du développement de l’entrepreneuriat; du soutien à l’agriculture et agro industrie; de l’amélioration de fourniture en énergie; de la mise en oeuvre des politiques adéquates de gestion des ressources d’hydrauliques et environnementales; du développement du secteur de tourisme; de l’amélioration du climat des affaires. Il promet également de créer mille emplois avec un accent mis particulièrement sut les jeunes et les femmes.

Le troisième axe concerne la lutte contre la pauvreté et l’accès aux services sociaux de base. A ce sujet, Shadary compte maximiser les domaines ci-après : l’accès aux soins de santé; l’amélioration de l’éducation nationale; la réduction de la pauvreté par l’accès à l’emploi et à la propriété foncière en milieu rural; l’accès aux soins de santé; la poursuite de la construction et modernisation des infrastructures de base; les voiries urbaines; la promotion de la famille, de la femme, de la jeunesse, des sports, de la culture et des arts; l’amélioration du cadre de vie.

Le quatrième, enfin, vise à réaffirmer le rôle géostratégique de la RDC dans trois domaines. “La mise en place de stratégies pour permettre à la RDC de tirer profit de financements sur le changement climatique – la renforcement de la diplomatie et la coopération au développement – la gouvernance”, a déclaré Ramazani Shadary.

Sur la toile, les réactions sont partagées et elles fusent de partout.

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement

Edito