Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : A320 de Congo Airways de nouveau saisi à Dublin pour 9 millions USD !

Published

on

Congo Airways est de nouveau victime de son bourreau, le gouvernement.  Pour une dette de la SNEL rachetée à 9 millions USD auprès de la société serbe EnergoInvest, FG Hémisphère vient de formuler sa plainte à la justice irlandaise pour la saisie de l’Airbus A320 déjà cloué au sol à cause du contentieux Miminco LLC, 10 millions d’euros.

Des sources dignes de foi signalent que dans l’affaire Miminco LLC, aucune avancée significative dans l’option d’un accord entre parties, tant vanté pourtant par le gouvernement Matata, n’a été enregistrée. Dans les rues de Kinshasa, l’on se demande ce que la délégation gouvernementale dépêchée sur place à Dublin est allée faire concrètement. Car, la prochaine audience est fixée au 9 septembre 2015.

Entre-temps, cette nouvelle saisie donnant lieu à un 2ème procès contre l’état congolais, vient compliquer davantage l’équation qui était apparemment si difficile à résoudre par le gouvernement congolais. La sommation de ces deux dettes, sans pénalités ni dommages & intérêts, fait dépasse les 20 millions de dollars.

FG Hemisphère réclame 9 millions USD

Cette nouvelle bataille judiciaire sur le dos de Congo Airways est livrée contre la RDC par FG Hemisphère, un fonds spéculatif américain basé à Delaware. Selon AfricaNews dans sa parution n°1116, celui-ci avait racheté pour 9 millions USD une dette contractée dans les années 80 par la SNEL à la société serbe EnergoInvest pour la fourniture et installation de matériel électronique du barrage de Mobayi-Mbongo dans l’ex-Equateur.

La plainte de FG Hemisphère datée du 28 aout, a été portée à la connaissance des autorités congolaises 3 jours plus tard via une correspondance officielle transmise de la RDC à Londres. Les avocats londoniens du fonds vautour ont demandé et obtenu de la Haute cour irlandaise une décision empêchant Congo Airways, ses actionnaires ou ses agents de retirer ou d’exploiter l’avion Airbus A320 immatriculé 9Q CKD, immobilisé à l’aéroport de Dublin.

20 millions USD, décaissement hypothétique

Au stade actuel, les deux créanciers de la RDC ne semblent manifester aucune confiance à l’égard du gouvernement. Car ils ont un dégout commun : le non respect des engagements par les autorités congolaises.

Si Miminco LLC est passée par un tribunal arbitral international avant de faire opérer la saisie, EnergoInvest avait fini par céder, moyennant une décote importante, sa créance à FG Hemisphère. Toutefois, ils gardent frais dans leurs mémoires, plusieurs années d’infructueuses démarches. D’où, cette saisie demeure la seule opportunité ultime pour eux de rentrer dans leurs droits.

Face à un gouvernement qui se plaint de ne pas avoir 1,2 million USD pour organiser les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs et qui ne cesse de claironner la baisse sensible des recettes publiques due aux effets exogènes d’une économie fortement dépendante des cours internationaux, peut-on attendre de lui un décaissement de plus de 20 millions USD ?

Les observateurs avertis sont d’avis qu’à l’allure où vont les choses, cet appareil de Congo Airways pourrait être mis en vente dans les prochains jours afin de pouvoir désintéresser les créanciers. Qui sait si le gouvernement, après analyse froide sur les implications financières de ces dossiers, a levé l’option pour l’abandon de cet avion ? Si cette hypothèse d’avérait vraie, qu’adviendrait-il si l’Airbus A320 n’aurait pas la valeur attendue de lui au moment de la vente aux enchères ?

Sinon, qu’attend le gouvernement pour communiquer sur l’évolution de ce dossier dont les conséquences risquent de plomber le décollage de la compagnie nationale Congo Airways ? Patrice Emery Lumbumba à l’aéroport de Ndjili et Laurent-Désiré Kabila à l’aéroport de Dublin, ces frères siamois, peuvent-ils encore espérer faire ensemble le bonheur des congolais ?

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito