Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Après Congo Airways, l’IGF découvre des décaissements injustifiés de 58,5 millions USD à l’OCC

Published

on

Après la découverte de décaissements injustifiés de près de 25 millions de dollars américains (USD) à Congo Airways, l’Inspection générale de finances (IGF) vient de découvrir qu’à l’Office congolais de contrôle (OCC), un montant de 120 927 252 796 de CDF (58,5 millions USD) ont été décaissés sans justifications valables.

Et dans ses observations faites à l’issue de la mission, les inspecteurs de l’IGF dénombrent au total treize irrégularités financières dont les responsables de l’OCC seraient responsables.

Ainsi, le rapport fait état d’un détournement présumé des frais de fonctionnement à hauteur de 820 180 330 de CDF alloués au Conseil d’administration ; l’octroi des prêts non remboursés aux mandataires publics de 154 052 706 de CDF ; le paiement en toute illégalité des loyers de Madame le Directeur général adjoint pour USD 108 200 en dépit des avantages de logements lui octroyés régulièrement ainsi que le paiement des primes et collation irrégulière au personnel d’appoint du Conseil d’administration et aux mandataires publics pour un total de 5 497 317 193 de CDF dont 1 683 550 317 de CDF aux mandataires publics (DG et DGA).

Les inspecteurs de l’IGF évoquent un paiement irrégulier et abusif des primes et collations au personnel pour un total de 42 710 787 025 de CDF ( primes extra time); une perte de change due à des opérations de conversion de franc congolais en dollars américains pour des prêts bancaires obtenus se chiffrant à un total de 13 277 422 de CDF pour les exercices 2018,2019 et 2020 ; un détournement présumé de fonds matérialisé par des virements banques-caisses non réceptionnés pour un montant total de 9 168 538 852 de CDF et la mise à disposition des fonds non justifié jusqu’à la fin de la mission pour 61 098 425 213 de CDF.

Sont également jugés irrégulières la signature des contrats d’abonnements judiciaires avec plus de 20 cabinets d’avocats sans commune mesure avec la situation financière de l’entreprise ; l’existence de plus de 1000 comptes bancaires dont plusieurs sont inactifs entraînant des charges financières inutiles ; le paiement en trop de 991 780 USD sur le marché d’acquisition des véhicules de service en 2019.

L’IGF estime que les recettes de l’OCC au guichet unique de l’ordre de 1 618 726 761 de CDG n’ont pas été retrouvées en comptabilité. Ce qui, logiquement, n’est pas conforme aux prescrits de la loi.

Le recrutement de 130 nouvelles unités « sans commune mesure avec un cadre organique et sans respect de la procédure en la matière », est également jugé illégal et incorrect.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito