Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Bons du trésor, deux raisons justifient le faible taux de réalisation de 24% en mars 2021

Published

on

ANALYSE – Le Gouvernement de la Rd Congo n’a pu lever que 24,16% des ressources attendues des émissions de Bons du trésor au mois de mars 2021. Sur les 60 milliards de CDF, seuls 14,5 milliards de CDF ont constitué cet emprunt de l’Etat sur le marché financier local.

Le mois finissant n’a enregistré qu’une seule émission sur les quatre initialement prévues. Quelles sont les raisons qui justifient ce faible taux de réalisation mensuelle?

Premièrement, le faible taux de souscription. En effet, expliquent de analystes, les prêteurs de l’Etat étaient de moins en moins nombreux à souscrire à ses émissions des bons du trésor pour des raisons qui leur sont fondamentales.

Il s’agit notamment des craintes par rapport à une éventuelle dépréciation de la monnaie ou une perte de change au cours de la période allant de la souscription au remboursement.

Deuxièmement, les échanges en cours sur les prochaines émissions des bons du trésor indexés. Le manque d’intérêt de la part des souscripteurs a visiblement poussé le Gouvernement à envisager la possibilité d’indexer aux Bons du trésor le taux de change ou le taux d’inflation afin de les rendre plus attractifs.

Car, jusqu’à preuve du contraire, les souscriptions se faisaient en CDF sans référence au taux de change actuel.

Cette situation s’observe pendant que le Gouvernement qui pilote l’opération, à travers le ministère des Finances, expédie les affaires courantes.

Il y a lieu de rappeler qu’au trois dernières semaines du mois de mars, le Gouvernement n’a pas réussi à emprunter sur le marché financier interne suite à l’absence des émissions des Bons du trésor.

Ainsi, sur les 180 milliards de CDF visés pour ce premier trimestre 2021, le Gouvernement n’a pu lever au total que 72,56 milliards de CDF (36,28 millions USD) dont 6 milliards de CDF en janvier, 52,06 milliards de CDF en février et 14,5 milliards de CDF en mars. Ce qui dégage un taux de réalisation de 40,31%.

C’est en 2019 que l’Exécutif national a lancé les Bons du trésor pour diversifier ses sources de financement afin de faire face à ses dépenses publiques toujours élevées.

Un Bon du trésor est un titre d’emprunt émis par l’Etat et remboursable à une échéance donnée. Les mécanismes sont mis en place pour élargir le panel des souscripteurs. Ce qui permettra bientôt au particuliers, aux assureurs et à d’autres structures telles que la CNSSAP de prêter à l’Etat congolais à court terme.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito