Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Budget 2015, les députés déterminés à faire la lumière sur l’exécution des projets prévus

Published

on

Dans cette optique, les élus du peuple viennent de décider de la constitution d’une commission d’enquête destinée à se rendre dans les sites d’exécution des projets prévus dans le budget 2015 pour faire des vérifications techniques des coûts de réalisation des ouvrages en cause

Les députés nationaux ont exprimé, mercredi 30 novembre, leur détermination à mener des investigations plus fouillées pour élaguer les zones d’ombre qui subsistent encore après les auditions des membres du Gouvernement en commission économique, financière et de contrôle budgétaire (ECOFIN) afin d’approfondir l’examen du projet de loi portant reddition des comptes du budget du pouvoir central pour l’exercice 2015.

Ils ont, pour ce faire, décidé de créer une commission d’enquête parlementaire et expliqué que cette commission sera chargée de descendre dans les sites d’exécution des projets pour faire des évaluations techniques des coûts de réalisation des ouvrages en cause.

Ils se sont également engagés à mettre en place un mécanisme efficace de suivi de l’application des recommandations adressées au Gouvernement de la République, souhaitant voir ce dernier s’investir sérieusement dans la mobilisation des recettes de l’Etat en appliquant correctement toutes les mesures fiscales préconisées dans chaque loi de finances de l’exercice, toutes les recommandations formulées par l’Assemblée Nationale.

Celles – ci exigent le gouvernement :

à respecter scrupuleusement l’exécution des lois de finances de l’année votées et promulguées, en priorisant les allocations budgétaires destinées aux infrastructures routières et aux secteurs sociaux tels l’éducation, l’agriculture, le développement rural, la jeunesse, la prévoyance sociale… afin d’assurer le bien-être à la population ;
à finaliser toutes les reformes nécessaires contenues dans la Loi des Finances Publiques (LOFIP), lesquelles visent la modernisation de la gestion des finances publiques par la promotion de la transparence budgétaire ainsi que la déconcentration de la dépense publique ;
à accélérer la mise en place des budgets programmes ;
à mettre en place, en toute urgence, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ainsi que le Réseau National des Comptables Publics.

Dans le même ordre d’idées, les députés ont recommandé à l’exécutif national d’honorer les engagements en matière de rétrocession de 40% afin de garantir l’équilibre budgétaire et financier des provinces et autres entités territoriales décentralisées (ETD) ; de respecter scrupuleusement la procédure de décaissement des fonds publics ; de s’efforcer d’exécuter les crédits destinés aux projets d’investissements en provinces et ETD.

Pour ce faire, il devra impliquer davantage les services des fonds spéciaux aux travaux en amont d’élaboration et de validation des assignations budgétaires les concernant ; renforcer le contrôle interne au niveau de l’exécution de la loi de finances par rapport aux faiblesses constatées ; et exécuter correctement les crédits alloués à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Par ailleurs, le Gouvernement devrait exécuter en totalité le budget en faveur de la Banque Centrale du Congo (BCC) au titre d’intérêts sur créance titrisée, respecter la convention sur la recapitalisation de la BCC et retirer les crédits de la dette intérieure de ses dépenses.

En définitive, les députés ont adopté le projet de loi portant reddition des comptes du budget du pouvoir central pour l’exercice 2015, en raison de 335 votes favorables sur un total de 344 députés présents, contre 3 non et 6 abstentions. Ils l’ont transmis au Sénat pour être examiné en seconde délibération.

TT/Zoom Eco

A RE(LIRE) :
RDC : La reddition des comptes 2015 révèle l’exécution des dépenses non budgétisées !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito