Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Darryl Lewis réclame 4,5 millions Usd des dommages et intérêts pour torture

Published

on

Dans sa plainte déposée le 29 juillet dernier auprès de la justice américaine, Darryl Lewis (ancien conseiller en sécurité de Moise Katumbi) accuse le Patron de l’ANR, Kalev Mutond et le Ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba comme responsables des actes de torture dont il a été victime en RDC lors de son arrestation et de sa détention. En attendant l’instruction de l’affaire et l’issue du procès, les dommages et intérêts réclamés par le plaignant sont de l’ordre de 4,5 millions de dollars américains.

Cette plainte de 12 pages indique que M. Lewis souffre toujours d’angoisse et de douleurs physiques causées par la torture par les défendeurs, y compris une détresse psychologique, et des douleurs physiques à son coude gauche ainsi qu’aux deux poignets.

« Bien que les défendeurs ont agi sous l’autorité apparente de la loi congolaise à tout moment pertinent pour les faits allégués dans la plainte, les actes des défendeurs dans la torture de M. Lewis étaient ultra vires et non autorisés par la loi, parce que la torture est un crime, et est contraire à la Constitution en RDC », précise la plainte.

Pour des raisons évoquées dans sa plainte, le demandeur Darryl Lewis réclame respectivement : des dommages et intérêts d’un montant non inférieur à 1 500 000$, des dommages et intérêts punitifs d’un montant non inférieur à 3 000 000$, une participation raisonnable aux frais et honoraires de ses avocats, et toute décision supplémentaire que la Cour estimerait juste et équitable.

Contacté par Jeune Afrique, le Ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba a affirmé, dans un SMS : « la République mettra des avocats américains pour défendre. Nous verrons si le juge acceptera la thèse de M. Lewis. Un Congolais qui aurait agi aux États-Unis comme Lewis en RD Congo aurait certainement eu à s’expliquer devant le FBI et autres services ».

Il est dès lors clair que c’est parti pour le procès sur le territoire américain où les avocats de la RDC plaideront la cause des présumés accusés face aux avocats de Darryl Lewis qui sont, par ailleurs, membres du cabinet de lobbying Akin Gump sous contrat avec Moise Katumbi.

Les Dommages et intérêts réclamés ne pourraient être payés par le Trésor public congolais que dans l’hypothèse d’une condamnation solidaire, c’est – à – dire la RDC, Kalev Mutond et Alexis Thambwe Mwamba seraient tous condamnés. Dès lors, commente un juriste, il appartiendra à Darryl Lewis de choisir auprès de qui il aura des garanties de solvabilité. Cependant, toute peine d’emprisonnement qui résulterait de cette condamnation sera purgée par les condamnés.

En attendant, le gouvernement congolais qui met tout en œuvre à intérêt à mieux préparer ses éléments de défense afin de pouvoir gagner ce procès et éviter de faire saigner le Trésor public dans un contexte d’amenuisement des recettes publiques ayant entrainé la réduction du train de vie des institutions.

Au-delà des frais d’avocats et autres accommodations pour leur séjour américain, 4,5 millions de dollars c’est trop !

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito