Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Les indemnités de sortie des élus pourraient être payées en nature !

Published

on

RDC : 5 points à retenir du projet du Code Minier Révisé !

En lieu et place des espèces sonnantes et trébuchantes, chaque député national pourrait plutôt recevoir un véhicule d’une valeur de 37 500 dollars américains équivalente à six (6) mois de ses émoluments. Ce compromis aurait été trouvé entre la chambre basse du Parlement et le Gouvernement, apprend – t – on des sources crédibles.

Entre les lignes, il y a lieu de comprendre que cette option de « crédit-véhicule » devrait faciliter la tâche au gouvernement afin de ne pas engager de fonds, en espèces et tout de suite, en faveur des élus du peuple arrivés à fin mandat depuis le mois de Février dernier.

En cas de compromis favorable entre l’Assemblée nationale et les concessionnaires des véhicules, d’après nos sources, le gouvernement pourrait dès lors donner sa caution afin d’approuver l’opération de commande et de livraison de ces matériels roulants. Entre – temps, aucune communication officielle n’est encore faite au sujet de ce dossier tant du côté du gouvernement que du bureau de la chambre basse du Parlement.

Toutefois, le paiement de ces indemnités est à la fois un droit parlementaire et une charge légale pour l’Etat congolais. Et ce, conformément à l’article 109 de la Constitution qui stipule « ils ont droit a une indemnité de sortie égale à six mois de leurs émoluments ».

L’on se souviendra qu’en 2011, cette opération « Indemnités de sortie » contre « Véhicules » avait fait l’objet des séances plénières à huis clos au regard de la colère des élus de 2006 qui réclamaient les espèces pour aller battre campagne. Des pressions ont été exercées sur le Gouvernement, à travers le Ministre des finances de l’époque, Augustin Matata Ponyo Mapon.


Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito