Connect with us

a la une

RDC : Le Gouvernement anticipe la hausse de 20 000 CDF sur les salaires des fonctionnaires [Impact]

Published

on

RDC : Le Gouvernement anticipe la hausse de 20 000 CDF sur les salaires des fonctionnaires [Impact]

Le Gouvernement a anticipé de 2 mois  l’augmentation de 20 000 CDF des salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat. Conformément à la décision adoptée en Conseil des Ministres, cela devrait se faire à partir de ce mois d’Août 2017 alors que le Budget de l’Etat l’a prévu à partir d’Octobre prochain. Cette contrainte pour obtenir la paix sociale soulève des inquiétudes quant au maintien de l’équilibre budgétaire dans un contexte où la trésorerie de l’Etat est serrée. Rien que pour 4 catégories professionnelles, l’impact serait de 28,3 milliards de CDF.

D’où proviendront ces ressources additionnelles ? Est-ce une violation de la Loi budgétaire 2017 ? A l’entame du  4ème trimestre de l’année, allons-nous vers un budget réaménagé ?

RDC : Le Gouvernement anticipe la hausse de 20 000 CDF sur les  salaires des fonctionnaires [Impact] 1Si les réponses à toutes ces questions relèvent de la technicité des gestionnaires de la marmite publique, cela importe peu aux agents et fonctionnaires de l’Etat qui ont assez perdu leur pouvoir d’achat et fait pression au Gouvernement.

Entre – temps, le Ministre d’Etat à la Fonction Publique a rappelé à son collègue du Budget, dans une correspondance datée du 22 Août 2017, la décision prise au terme du Conseil des Ministres présidé par le Chef de l’Etat, consistant à augmenter de l’ordre de 20 000 CDF les salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat à partir du mois d’Août 2017.

« Il serait souhaitable que vous donniez des instructions urgentes à vos services en vue de matérialiser cette décision du Gouvernement et assurer ainsi la paix sociale au sein de l’Administration Publique », a écrit Michel Bongongo Ikoli Ndombo.

En clair, si l’on ne prend que les 4 catégories sociales dont l’augmentation est prévue dans le projet du budget 2017, l’impact mensuel serait respectivement pour chacune des 4 catégories de  3 513 340 000 CDF pour la Défense nationale/militaires, 1 177 460 000 CDF pour l’Intérieur/Police, 8 284 700 000 CDF pour le SECOPE/Enseignants et 1 210 660 000 CDF pour le Secteur de la santé. Ce qui donne un totale de 14 150 160 000 CDF.

Il s’agit là de la sommation des impacts mensuels de ces augmentations contenues dans l’annexe du Budget 2017 précisément le Tableau N° 6 relatif aux principales actions de la Politique Salariales pour l’exercice 2017 en franc congolais.

A RE(LIRE) : Projet Budget 2017, augmentation des salaires pour quatre catégories professionnelles [Décryptage]

Dans cette hypothèse, s’il faut considérer les 2 mois d’anticipation, le Gouvernement devrait engager 28 300 320 000 de CDF (équivalent de 17,6 millions USD). Si la décision du Gouvernement vise toutes les catégories professionnelles de l’Administration publique, le montant serait bien plus important que cette indication pour les 4 catégories sus évoquées.

Il est donc important que le Gouvernement communique aux bénéficiaires et à l’opinion nationale l’impact réel (en francs congolais) de cette mesure, les catégories professionnelles de l’Administration publique concernées ainsi que les mécanismes de constitution de ces ressources additionnelles pour savoir si elles sont prévues ou non dans le Budget de l’exercice finissant.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : Salaires des fonctionnaires au taux de 1 425 CDF/USD, de la pure démagogie !

Edito

Advertisement