Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le gouvernement appelé à rembourser les 30 millions USD de la BIAC

Published

on

L’Assemblée nationale recommande au Gouvernement Matata de rembourser, dans un plus bref délai, les créances de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC) arrêtées à 30 millions de dollars américains. C’est l’une des recommandations faites pat l’Assemblée nationale suite à l’examen de la question orale avec débat du Député national Jean Lucien BUSSA sur les difficultés que connaissent la BIAC et ses clients adressée au Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC) le 4 avril dernier.

Entre les lignes, le communiqué de l’Assemblée Nationale transmet deux messages :

D’abord, l’obligation pour le gouvernement de rembourser les 30 millions USD de la BIAC. Ensuite, le constat de ce qui pourrait être considéré comme violation de l’indépendance de la Banque Centrale du Congo par le gouvernement. Dans les deux cas, Augustin Matata Ponyo devrait, dès lors, en assumer la responsabilité en tirant les conséquences de cette crise en tant que Chef du gouvernement.

Concrètement, cela appelle le Premier Ministre à payer, en toute urgence, les millions de dollars dus à cette banque en sérieuses difficultés et à respecter scrupuleusement l’indépendance constitutionnelle de la BCC dans son rôle de réguler le marché financier en RDC.

L’Assemblée nationale a également recommandée :

« A la Banque Centrale du Congo, la nécessité de cristalliser son indépendance, conformément à l’article 176 de la Constitution et l’article 3 de la Loi n°005/2002 du 7 mai 2002 relative à la constitution, l’organisation et au fonctionnement de la Banque centrale du Congo ».

Elle devrait veiller à la protection des dépôts de 300.000 clients de la BIAC, conformément aux articles 30 et 74 de la Loi n°003/2002 du 2 février 2002 relative à l’activité et au contrôle des établissements des crédits.

Dans les meilleurs délais, la BCC est appelée à clôturer le dossier BIAC par l’agrément d’un repreneur crédible. Telle est la conclusion de l’Assemblée nationale qui a vu le Premier Ministre Matata et le Gouverneur de la BCC Deo Mutombo se prononcer sur la question en plénières.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : BIAC, encore une mauvaise nouvelle !

RDC : BIAC, les deux facteurs à la base de la crise !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito