Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le Ministre d’Etat au Budget apprête sa lettre de démission !

Published

on

RDC : Le Ministre d'Etat au Budget apprête sa lettre de démission !

Le Ministre d’Etat en charge du Budget, Pierre Kangudia apprête sa lettre de démission du Gouvernement Tshibala. D’après notre reporter sur place, il est présentement enfermé dans son bureau situé au 7ème niveau de l’Hôtel du Gouvernement. Tout le personnel politique est prêt à partir définitivement. Si cette démission retarderait le processus de dotation à l’Etat d’un Budget 2018, elle oblige un remaniement du Gouvernement.

Dans le cabinet Budget, l’heure est au pliage de bagages. Mais c’est un départ qui reste conditionné au dépôt et à l’acceptation de la démission du Ministre d’Etat par le Premier Ministre avec copie au Président de la République.

Ce qui pourrait se faire d’ici la fin de la journée. Une éventualité d’après les échanges entendus dans les couloirs du Ministère. Dans l’hypothèse où cela se concrétisait, un membre du Gouvernement sera désigné par la hiérarchie pour assumer l’intérim en attendant le remaniement.

Toutefois, cela risque de retarder le processus d’élaboration du projet du Budget de l’Etat pour l’exercice 2018 à déposer et à défendre au Parlement au cours de cette session budgétaire. Dès lors, il faudra urgemment nommer le remplaçant de Pierre Kangudia qui devra assumer pleinement les fonctions du Ministre du Budget. D’où la nécessité et l’urgence de procéder à un remaniement technique.

A LIRE : L’UNC se retire du Gouvernement, Pierre Kangudia face à un dilemme !

A moins que le tandem Kabila – Tshibala en décide autrement. Contrairement à ce que d’aucuns pensaient, Pierre Kangudia est resté logique et loyal avec son parti politique qui l’a mandaté au Gouvernement. Cela se justifie par le fait qu’il ait marqué son accord à la démarche de l’UNC quelques minutes avant la publication de cette décision de quitter la barque gouvernementale. D’après une source proche de l’UNC, ce haut cadre de l’UNC a été mis devant un fait accompli.

Non seulement qu’il apprête sa lettre de démission, il organise également la transmission des dossiers d’Etat au Gouvernement pour l’intérimaire qui sera désigné. Nous y reviendrons.

Zoom Eco

Advertisement

Edito