Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le projet du budget 2017 arrêté à 5 mille milliards des francs congolais !

Published

on

En réalité, c’est l’équivalent en dollars d’environs 4,4 milliards. Le Premier Ministre du Gouvernement sortant, Matata Ponyo vient de déposer le projet du budget de l’exercice 2017 à l’Assemblée nationale ce mardi 25 octobre 2016. Lesquelles prévisions annuelles ont été revues à la baisse de plus d’un milliard de francs congolais. La conjoncture internationale difficile marquée par la baisse des cours de matières premières dont dépend la RDC.

« C’est ce qui a justifié la baisse des masses budgétaires qui sont passées de 6,7 milliards à moins de 5 mille milliards des francs congolais », a déclaré Matata Ponyo.

La triste réalité est que non seulement les prévisions budgétaires ont fortement chutées mais surtout que la dépréciation monétaire complique la réalité. La baisse est conséquente en franc congolais comme en devise étrangère.

A la question relative au taux de financement du processus électoral dans le prochain budget, le PM qui n’a pas réussi à mobiliser les moyens depuis 2012 pour l’organisation des élections en 2016 n’a visiblement pas voulu avancer un chiffre précis.

« Conformément à la volonté de son excellence Monsieur le Président de la République, la tenue des élections est une priorité et ceci est fidèlement traduit dans le projet du budget de l’exercice 2017 », a – t – il indiqué.

Premier Ministre du Gouvernement sortant, Matata Ponyo Mapon a évoqué le principe de continuité des services publics pour soutenir le dépôt du projet du Budget 2017 à l’Assemblée nationale en ces termes :

« Cette session est éminemment budgétaire. Ce gouvernement, en fonction, a l’obligation de répondre aux exigences professionnelles et statuaires. Raison pour laquelle, nous avons tenu, une fois que le budget ait été bouclé, approuvé au niveau du Conseil des Ministres, de pouvoir le déposer à l’Assemblée Nationale ».

Qu’à cela ne tienne, d’aucuns s’interrogent si les priorités consacrées dans l’accord politique du 18 octobre 2016 sont traduites dans ce projet du budget 2017.


« A moins d’avoir recouru aux pouvoirs prémonitoires pour savoir ce que la CENI prévoit pour en terme des fonds pour les préparatifs des scrutins couplés (présidentiel, législatifs national et provincial). Sinon, ce budget devrait être la première tache du futur gouvernement »,
commente un observateur.

Pour rappel, le projet du budget 2017 est équilibré en recettes comme en dépense à 5,672 milliards des francs congolais. Par rapport au budget précédant qui était arrêté à 6,694 milliards des francs congolais, il se dégage un taux de régression de 15,3%.

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito