Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les dépenses du personnel de l’Etat exécutées à 79,0% à fin septembre 2021

Published

on

D’après rapport des états de suivi budgétaire, les dépenses du personnel de l’Etat ont été chiffrées à hauteur de 3 137,5 milliards de CDF soit plus de 1,577 milliards de dollars américains à fin septembre de l’année en cours.

Pour cette période, renseigne le même document, les dépenses provisoires du Gouvernement congolais en faveur du personnel de l’État ont été arrêtées à 3 970,8 milliards de CDF soit 1,997 milliards de dollars américains.

En pourcentage, les dépenses publiques du personnel en 9 mois ont été exécutées à hauteur de 79,0% du montant total attendu au cours de cette période.

Le bas du tableau est occupé par les dépenses liées à la construction, réfection, réhabilitation, adduction d’ouvrages et édifices ainsi que l’acquisition immobilière.

Les dépenses liées à la construction, réhabilitation, réfection, adduction d’ouvrages et d’édifices et acquisition immobilière (voir T8) ont coûté à l’État congolais 221,754 milliards de CDF contre les prévisions linéaires de l’ordre 914, 620 milliards de CDF soit un taux d’exécution de 24,2%.

Pour ce qui est des frais financiers, l’on signale un montant de 81,036 milliards de CDF contre les prévisions linéaires de 202,249 milliards de CDF, soit un taux d’exécution de 40,1 % .

Les dépenses liées aux équipements, elles, sont chiffrées à 644 342 030 207 CDF contre les prévisions linéaires de 2 289 milliards de CDF, soit un taux d’exécution de 28,1%.

Les biens et matériels, eux, ont coûté à l’Etat 198 546 milliards de francs congolais jusqu’à fin septembre 2021, contre les prévisions linéaires évaluées à 170,531 milliards de francs congolais. Ce qui représente un taux d’exécution de 116,4%.

Quant à la rubrique « Transferts et interventions de l’Etat », ce rapport indique que les dépenses ont été exécutées à hauteur de 1 520,6 milliards de CDF contre les prévisions linéaires de l’ordre de 1 817,3 milliards de CDF, affichant ainsi un taux d’exécution de 88,6%.

La rubrique « dette publique en capital » a enregistré les dépenses de l’ordre de 665,968 milliards de CDF contre les prévisions linéaires de 483,786 milliards de CDF, soit un taux d’exécution de 137,7%.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito