Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : livraison de 106 mille machines à voter d’ici septembre 2018 !

Published

on

Miru systems va livrer à la CENI 106 000 machines à voter d’ici fin septembre 2018. Le vice-président de la centrale électorale, Norbert Basengezi Kantitima vient de finaliser, en Corée du sud, les commandes de l’ensemble de ces engins qui seront utilisés pour les élections du 23 décembre prochain.

Norbert Basengezi a ramené de Séoul le premier lot de 1 000 machines à voter sur les 10 000 attendues durant ce mois de juin. Ces matériels, apprend-on, vont permettre à la centrale électorale d’intensifier l’expérimentation à l’imprimante de vote sur l’ensemble du pays.

Le plan de livraison révélé par la CENI indique que 30 000 machines arriveront en juillet, 36 000 en août et 30 000 autres au mois de septembre. Une commande passée conformément à l’article 44 de la Loi sur la passation des marchés publics en vigueur en RDC.

Il y a lieu de constater que cette commande passée à temps vise à permettre à la CENI non seulement de sensibiliser l’ensemble de la population mais aussi déploiement ces équipements sur le territoire national dans un délai raisonnable et à moindre coût.

Cette annonce de cette série de livraisons vient ainsi confirmer la thèse développée par Zoom Eco selon laquelle « le gouvernement dispose d’autres mécanismes auxquels il peut recourir notamment le crédit documentaire » pour permettre à la Centrale électorale de passer des commandes non seulement des machines à voter mais aussi de tout ce qui fait partie de la bureautique des opérations électorales.

C’est une forme de garantie de paiement retardé et échelonné qu’il donne aux fournisseurs de la CENI afin de servir cette dernière des biens et services dont elle a besoin. Il était important que le gouvernement explique au peuple congolais cette démarche plutôt que de faire preuve de mutisme.

Qu’à cela ne tienne, le fait que le gouvernement connaisse le retard dans le plan de décaissement n’impacte nullement sur les préparatifs des scrutins du 23 décembre prochain. Par conséquent, disions – nous, le seul couac pouvant affecter la tenue de ces élections demeure le rejet catégorique de la machine à voter par l’opposition et la communauté internationale.

A RE(LIRE) : l’ODEP appelle au débat sur le décaissement du budget électoral !

En rappel, la machine à voter coûte 1 500 USD la pièce. D’après la CENI, il lui faillait 105 149 exemplaires à la CENI pour organiser les 3 premiers scrutins prévus le 23 décembre 2018. Calcul fait, leur acquisition allait coûter au Trésor public 157 723 500 USD.

Lors de sa conférence de presse du 26 Janvier 2018, Joseph Kabila avait affirmé que son souci demeure la cohésion nationale à laquelle s’ajoute le financement électoral qui est une question de souveraineté.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : «Machine à Voter» au centre d’intérêts commerciaux !

RDC : «Machine à voter», le système exige de la transparence sur les coûts et les risques !

RDC : La Machine à Voter réduirait le budget de scrutins de 135 millions USD

Advertisement

Edito