Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Nicolas Kazadi annonce la mise en marche de « FinAlerte », un service pour dénoncer le coulage des recettes publiques

Published

on

Un nouveau service dénommé « FinAlerte » a été créé au ministère des Finances pour permettre aux personnes morales et physiques de dénoncer tous les abus dans la gestion des recettes publiques.

C’est ce qu’a annoncé le Ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, lors du lancement, le samedi 11 septembre 2021, de la campagne sur le civisme fiscal et la gestion responsable des recettes publiques. Une campagne initiée par la Coordination pour le Changement des Mentalités (CCM).

« Au travers d’un portail web accessible via le site internet du Ministère des Finances, « FinAlerte» est un service permettant aux personnes morales et physiques de soumettre de manière anonyme ou non, à l’attention du Ministre des Finances des plaintes et dénonciations se rapportant entre autre à des cas de : fraudes fiscales ; fraudes douanières ; tracasseries administratives ; concussion ; corruption ; ou d’autres actes illégaux dont elles sont ou auraient été victimes ou témoins afin que des décisions idoines soient prises.», a déclaré Nicolas Kazadi.

Et d’ajouter: « En prime de ce portail, un numéro vert (donc gratuit) ainsi qu’une application mobile seront disponibles dans les tous prochains jours et dont la vulgarisation sera faite afin de permettre un accès plus large au service « FinAlerte ».

Comme l’affirme Nicolas Kazadi, « la RDC a besoin de véritables citoyens c’est-à-dire des hommes et des femmes patriotes, redevables, loyaux, honnêtes, droits, disciplinés, dignes, justes, équitables, courtois, et compétents ».

Il reste convaincu que « tout processus de changement positif d’une nation a comme levier déclencheur le changement de comportements c’est-à-dire la manière d’être et d’agir ».

Le comportement de l’homme contribue soit à la chute soit à l’émergence d’une nation, ou d’une société, dit-il.

Comme d’aucuns le savent, a affirmé Nicolas, il a été à maintes fois reproché à la fiscalité congolaise certaines pratiques dont la corruption, le clientélisme, les tracasseries de tout genre et toute nature.

« Toutes ces pratiques sont sans doute l’expression d’un incivisme fiscal que nous devons combattre et que nous sommes en train de combattre en agissant efficacement, avec tact pour juguler le coulage des recettes de l’Etat », a-t-il souligné.

D’après Nicolas Kazadi, l’incivisme fiscal est une des causes principales qui rendent difficile l’atteinte des assignations par les régies financières. Ce qui se manifeste, entre autres, à travers l’ignorance de l’importance de l’impôt par une frange de la population, la démotivation des assujettis, le manque de redevabilité des gestionnaires, etc.

« Devant ce tableau sombre que nous venons de dresser, le civisme fiscal s’impose comme une des alternatives majeures pouvant permettre aux régies financières de maximiser les recettes afin de donner à l’Etat, à travers le Gouvernement, les moyens dont il a besoin pour son développement. », a martelé Nicolas Kazadi.

Présent à cette cérémonie, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a exprimé son engagement à apporter tout son soutien pour la réussite de cette campagne afin de « tourner résolument la RDC vers des destinées meilleures ».

En sa qualité de garant de la Nation, le Chef de l’État congolais a montré l’exemple en s’acquittant lui-même de son impôt en tant citoyen.

Il faut noter que la présente campagne de sensibilisation s’étendra sur six mois, soit du 21 septembre 2021 au 21 mars 2022.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito