Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : plus de 85 milliards de CDF attendus pour soutenir la prévention des violences faites aux jeunes filles et aux enfants

Published

on

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo prévoit d’investir sur fonds du financement extérieur la somme de 85 milliards 75 millions 492 mille 352 francs congolais (soit 42 537 746 USD)
pour lutter contre les violences faites aux jeunes filles et aux enfants dans le pays.

Ces ressources extérieures proviendraient essentiellement des appuis de la Banque mondiale aux différents projets y afférents.

L’année 2020 a été marquée par une dégradation de la situation sécuritaire dans plusieurs provinces de la République Démocratique du Congo.
Ce qui a entraîné plus cas de violences, exceptionnellement sur les jeunes filles mais aussi sur des enfants.

En prélude des épreuves de la session de l’examen d’État édition 2019-2020, une trentaine d’élèves ont été attaqués par des hommes armés qui ont violé plusieurs lycéennes dans la province de Haut-Uélé.

La violence s’est intensifiée au début de l’année et depuis lors, les conditions de vie de milliers d’enfants en Ituri se sont encore détériorées.

Les attaques des milices dans les zones peuplées ont fait des centaines de morts et UNICEF a reçu des informations selon lesquelles des enfants ont été mutilés, tués ou recrutés par des groupes armés.

Selon UNICEF, 91 enfants ont été en effet tués, 27 ont été mutilés et 13 ont été victimes de violences sexuelles entre janvier et juin 2020.

Près de 18 établissements de santé ont été pillés ou détruits, tandis que les attaques contre plus de 60 écoles ont laissé environ 45 000 enfants en dehors des salles de classe.

Il ne s’agit là que d’incidents vérifiés – les chiffres réels sont probablement beaucoup plus élevés.

Dans ces prévisions budgétaires, le Gouvernement congolais avait prévu de dépenser 99 millions 30 mille 197 francs congolais (49 515 USD) sur les ressources extérieures pour prévenir les violences faites aux jeunes filles et aux enfants pour les six premiers mois de l’année 2020.

Mais le document de la loi de finances 2021 renseigne qu’aucun francs congolais n’a été décaissé pour faire face à cette situation.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito