Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : suivi budgétaire, 2 060,9 milliards de CDF dépensés par le Trésor public en faveur de l’EPST en 2021

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : suivi budgétaire, 2 060,9 milliards de CDF dépensés par le Trésor public en faveur de l'EPST en 2021 1

Au cours de l’exercice budgétaire 2021, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a décaissé les crédits budgétaires de l’ordre de 2 060,9 milliards de Francs congolais (CDF) soit plus d’un milliard de dollars américains pour le fonctionnement du secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et technique du pays.

Ces données ont été révélées par les états de suivi budgétaire du ministère du Budget, dans son rapport du mois de décembre 2021.

Suivant les données de la Loi des Finances du Gouvernement congolais de l’exercice 2021, les prévisions budgétaires pour le secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), dirigé par le Ministre Tony Mwaba, ont été fixées à 2 458,7 milliards CDF soit plus d’un (1) milliard de dollars américains durant toute l’année 2021.

Au cours de l’exercice 2021, le taux d’exécution des crédits budgétaires alloués à l’EPST est de 83,8 %.

S’agissant de la répartition de cette enveloppe du Gouvernement congolais en faveur de l’EPST, les données sur les états de suivi budgétaire renseignent que plus de 1 743 583 931 995 milliards de CDF ont été dépensés pour la rémunération des agents de ce sous-secteur de l’Education.

Pour toute l’année 2021, le ministère de l’EPST a utilisé plus de 207 660 190 439 milliards de CDF pour son fonctionnement.

Le reste des dépenses se présentent comme suit :

• Investissements sur Ressources Extérieures évalués à 88 218 749 700 milliards de CDF contre les prévisions budgétaires de l’ordre de 412 076 976 633 milliards CDF ;

• Interventions Économiques, Sociales, Culturelles et Scientifiques : 849 334 958 millions de CDF contre les prévisions budgétaires de l’ordre de 2 007 182 415 milliards de CDF ;

• Contrepartie des Projets: 2 349 426 128 milliards de CDF ont été utilisés contre les prévisions budgétaires de l’ordre de 1 333 440 000 milliards de CDF.

• Investissements sur Ressources Propres:
8 501 482 920 milliards de CDF contre les prévisions linéaires arrêtées à 189 768 596 956 milliards de CDF pour toute l’année.

Soutenu par le Fonds monétaire international (FMI), le programme de la gratuité de l’Enseignement primaire en République Démocratique du Congo a failli connaître un tournant malheureux.

Après les soupçons de corruption et détournement qui ont émaillé le sous-secteur de l’Enseignement primaire secondaire et technique, le FMI avait décidé de geler un financement de près de 100 millions de dollars américains destiné à appuyer ce vaste programme du Gouvernement congolais.

Après discussions et clarifications de la situation, le FMI a fini par mettre la main dans la caisse pour soutenir ce programme de la gratuité de l’enseignement primaire en République Démocratique du Congo.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito