Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : sur plus de 47 millions USD attendus, seuls 9 millions USD décaissés pour la CENI à fin septembre 2021

Published

on

En neuf (9) mois de l’exercice budgétaire en cours, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo n’a décaissé que 18,1 milliards de CDF soit peu plus de 9 millions de dollars américains pour le compte de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Ces données sont du ministère du budget contenues dans son rapport mensuel sur les états de suivi budgétaire de la direction générale des politiques et programmation budgétaire du mois de septembre.

D’après ce document, les prévisions budgétaires pour les dépenses de la commission électorale nationale indépendante (CENI) en 9 mois ont été fixées à 94,6 milliards de CDF soit plus 47,3 millions de dollars américains pour cette période.

Après analyse de données fournies par le ministère du Budget sur l’exécution budgétaire en 9 mois, il ressort un taux d’exécution budgétaire en faveur de la CENI de 19,1% sur le montant total attendu .

S’agissant de la répartition de cette somme, il est indiqué que plus de 14,1 milliards de CDF soit plus de 7 millions de dollars américains ont été affectés aux dépenses du personnel et 4 milliards de CDF ont été alloués à la rubrique liée au transfert et intervention de l’État.

À deux ans de l’organisation de prochaines élections en République Démocratique du Congo, le Gouvernement ne donne toujours pas de signaux forts dans la mobilisation des moyens quant à ce.

Bien que de nouveaux animateurs de la Centrale électorale aient été entérinés par l’Assemblée nationale sur fond de discorde entre les parties prenantes à ce processus, tout le monde fonde l’espoir que de la tenue des élections se fasse dans le délai constitutionnel en 2023.

Plusieurs personnalités politiques de l’opposition comme de la société qualifient l’entérinement de nouveaux membres de la CENI comme un forcing opéré par le pouvoir en place.

Plusieurs d’entre eux appellent le Président de la République à la sagesse pour éviter des processus électoraux générateurs de crises à répétition dans le pays.

Pour d’autres, après plusieurs blocages constatés dans la désignation de ces animateurs par les confessions religieuses, l’Assemblée nationale s’est assumée en entérinant la liste qui lui a été déposée.

Pour rappel, les dernières élections organisées en République Démocratique du Congo, qui datent de 2018 ont coûté plus de 1,3 milliard de dollars américains au trésor public.

D’après les prévisions budgétaires de l’année en cours, le Gouvernement congolais devrait décaisser un montant total de 126 262 083 991 milliards de CDF soit 63 millions de dollars américains pour le fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Un objectif difficile à atteindre lorsqu’on sait qu’il ne reste que deux mois avant la fin de cette année.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito