Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le trésor public a dégagé un déficit de 500 milliards CDF en 2016 !

Published

on

L’exécution des opérations financières de l’Etat s’est soldée par un déficit de 503,9 milliards de francs congolais (CDF) en 2016 tenant à la faiblesse des recettes face à des dépenses rigides. Ce chiffre est de la Banque Centrale du Congo rendu public lors de la 12ème réunion du Comité de Politique Monétaire présidée par le Gouverneur, Déogratias Mutombo.

C’est l’équivalent d’environs 400 millions de dollars américains au taux de 1 260 francs congolais par rapport au dollar américain pratiqué au 31 décembre 2016. Cela signifie en des termes clairs, cela signifie que toutes les dépenses publiques ont été supérieures du montant sus-évoqué par rapport aux recettes mobilisées au courant de cette année.

Ce solde annuel des finances publiques est égal à la différence entre :
• les recettes publiques : recettes fiscales, recettes non fiscales.
• les dépenses publiques : dépenses courantes de fonctionnement (salaires des fonctionnaires, achats de fournitures et matériels, achats de services), dépenses de sécurité (armée, police), dépenses de santé (hôpitaux publics, sécurité sociale), prestations sociales (retraite, famille, chômage…), investissements dans les infrastructures (écoles, réseau routier), etc.

Le Comité de Politique Monétaire qui s’est dit préoccupé par cette hauteur du déficit de l’Etat a appelé le Gouvernement à la prise en compte des mesures idoines tant du côté de la mobilisation des recettes que celui d’engagement des dépenses pour éviter au pays de rentrer dans la spirale d’hyperinflation de triste mémoire des années 1990.

Dans sa recherche de la solution idoine, le Gouvernement ne devrait pas s’engager sur une piste qui freinerait la croissance économique du pays et la création d’emplois. D’autant plus que pour réduire ce déficit public, il pourrait être tenté soit d’augmenter les recettes publiques par la hausse d’impôts ; soit de compresser les dépenses par réduction des investissements dans les infrastructures publiques, etc.

Zoom Eco

Advertisement
1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito