Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : trois facteurs à la base de la croissance des réserves de la Banque centrale du Congo

Published

on

Les réserves de change de la République Démocratique du Congo (RDC) se sont situées à 3,356 milliards USD au 17 septembre 2021 contre 708,89 millions USD en décembre 2020.

Dans un communiqué publié par la Banque Centrale du Congo, la Gouverneure Malangu Kabedi Mbuyi, explique les trois facteurs qui ont concouru à ce progrès.

Primo, les opérations habituelles de la BCC sur le marché des changes pour acheter des devises et racheter les recettes fiscales en devises.

Secundo, l’encaissement du financement du Fonds Monétaire International au titre de la Facilité Élargie du crédit (FEC) relatif à la mise en oeuvre du programme économique du Gouvernement.

Tertio, l’encaissement de l’allocation de Droits de Tirage Spéciaux (DTS) du FMI équivalent à 1,5 milliards USD au 17 septembre 2021.

Le communiqué souligne également que les réserves de change soutiennent la résilience économique d’un pays car elles permettent d’assurer la riposte en cas de choc contre la monnaie nationale.

Grâce à cette évolution des réserves des changes, la Banque Centrale du Congo (BCC) se voit en mesure de garantir pas moins de trois mois d’importation des biens et services.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito