Quantcast
Connect with us

a la une

URGENT – La BCC vend aux banques commerciales 20 millions USD pour les pétroliers !

Published

on

La Banque Centrale du Congo vient de décider de la vente par adjudication de 20 millions de dollars américains aux banques commerciales au profit des pétroliers. Information confirmée à Zoom Eco par des sources officielles. Cette injection fait suite au compromis trouvé hier mercredi 22 février 2017 entre le Gouvernement et les pétroliers distributeurs. Elle vise à rendre disponible, à taux préférentiel, les devises pour faciliter le renouvellement de stocks de carburant.

La majorité de pétroliers distributeurs génèrent leurs recettes en monnaie locale alors que l’actuelle structure des prix est devenue obsolète du fait notamment du taux de change appliqué à 1 154 francs congolais.

Sur le marché de change, ils sont cependant obligés de débourser 1 350 francs congolais pour 1 dollar américain. Ce qui ces opérateurs pétroliers vendent à perte. D’où la pression exercée ces derniers jours au gouvernement par le rationnement continue afin d’obtenir le réajustement.

Enjeu du compromis
Face à la nécessité pour les pétroliers de faire une augmentation de près de 26% du carburant à la pompe afin de trouver l’équilibre de leur business, le Gouvernement semble avoir joué la carte de la préservation de la paix sociale : privilégier une légère hausse en apportant une solution partielle au problème de change.

Ainsi, il a été convenu que la hausse du prix du litre à la pompe n’atteigne pas la barre de 5%, soit inférieur à 77 francs congolais. Et qu’en contrepartie, le Gouvernement obtiendrait de la Banque Centrale du Congo la vente de devises pouvant faciliter les opérations aux pétroliers distributeurs qui disposent des francs congolais.

Au demeurant, si la difficulté d’obtention de devises liée à la dépréciation du franc congolais semble avoir été résolue, le soulagement des pétroliers producteurs est visiblement partiel. Car, un autre problème de fond se pose : le manque à gagner occasionné tous ces derniers jours à certifier à charge de l’Etat. Zoom Eco entend y revenir avec plus amples détails.

Pour rappel, cette intervention de la Banque Centrale du Congo est une deuxième de la série depuis le début de cette année 2017. La première remonte du 24 janvier. 50 millions de dollars américains ont été vendus aux banques commerciales pour les opérateurs économiques à la recherche des devises pour l’importation des denrées alimentaires en RD Congo.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :
Bahati Lukwebo : « Nous devons choisir entre une légère hausse et l’assèchement total des stations services » [Audio]

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito