Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : Dan Gertler autorisé à transacter en dollar et à travailler avec des américains (OFAC)

Published

on

L’homme d’affaires et philanthrope israélien, Dan Gertler vient d’être autorisé de nouveau à opérer des transactions en dollars et à travailler avec des citoyens américains.

C’est ce que nous apprenons des sources bancaires qui ont reçu, ce dimanche 24 janvier 2021, la notification du Trésor américain.

Le document intitulé GLOBAL MAGNITSKY SANCTIONS REGULATIONS LICENSE et numéroté GLOMAG-2021-37168-1, permet désormais, à Dan Gertler et toutes ses entreprises de transacter en dollars américains dans le respect strict des conditions émises par l’OFAC et dans une conduite de bonne gouvernance obligatoire.

L’OFAC, qui est une des organisations les plus importantes dans la régulation des transactions mondiales en monnaie américaine a, sur bases de plusieurs éléments importants en sa possession, autorisé ce jour, par une licence officielle, Dan Gertler de recouvrer le chemin des transactions financières normales.

Ce philanthrope et opérateur économique brillant en montages financiers de projets miniers recouvre cette liberté lui privée depuis quelques années.

Il peut donc, dès ce jour, ouvrir un compte bancaire chez Citibank New York ou chez n’importe quelle autre banque dans le monde et faire toutes opérations bancaires nécessaires à ses activités, en respectant les règles de cette licence lui remise par le Trésor Américain.

Depuis les sanctions en 2017 contre lui, et toutes ses entreprises, Dan Gertler était empêché de fonctionner comme tout homme d’affaires normal, et ce long processus de réhabilitation avec le Trésor Américain lui ouvre une nouvelle voie pour continuer à œuvrer dans les règles de bonne gouvernance avec l’accompagnement de l’OFAC.

Les étapes pour la levée des sanctions qui, selon certains, n’étaient que politiques, avait franchi une première étape importante au mois de novembre 2020, laquelle a vu Gertler bénéficier d’une première autorisation du Trésor américain lui permettant de réaliser des actions sociales et quelques transactions.

Cette décision de l’OFAC permettra sûrement à l’homme d’affaires de continuer ses projets philanthropes et autres projets majeurs à travers le monde et en particulier en RDC.

C’est le cas avec des projets tels que « YA BISO » qui a reçu une forte appréciation des populations congolaises, malgré quelques questions des détracteurs notamment sur l’obstacle des sanctions.

Avec cet obstacle levé, la voie est désormais libre pour cette belle opportunité innovante en faveur de la jeunesse congolaise entreprenante.

Service de Communication 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito