Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : Des changements de configuration dans les serveurs expliquent la panne de Facebook, WhatsApp, Instagram et autres réseaux sociaux

Published

on

Les utilisateurs des réseaux sociaux tels que Facebook, WhatsApp, Instagram, creator studio et suite Business peuvent de nouveau retrouver leurs habitudes après une panne de 7 heures qui a frappé le géant du numérique le lundi 4 octobre 2021.

Les réseaux sociaux Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger fonctionnent de nouveau ce mardi 5 octobre 2021.

Cette panne de presque 7 heures a touché potentiellement des dizaines de millions d’utilisateurs dans le monde, d’après des sites spécialisés de suivi des plateformes.

Sur le site Downdetector qui suit les pannes des services numériques et qui a identifié celle du géant des réseaux sociaux comme la plus importante qu’il ait jamais observée.

L’interruption de service Facebook, WhatsApp, Instagram et autres en fin d’après midi du lundi 4 octobre 2021 a été due au changement de configuration, a indiqué le géant des réseaux sociaux dans un communiqué.

« Nous sommes conscients que certaines personnes rencontrent des difficultés pour accéder à l’application Facebook. Nous travaillons pour que les choses reviennent à la normale le plus rapidement possible, et nous nous excusons pour tout inconvénient ».

Instagram a fait de même avec un ton propre à lui, « Instagram et ses amis ont un peu de mal en ce moment, et vous pouvez avoir des problèmes pour les utiliser. Soyez indulgents avec nous, nous sommes dessus ! ».

Des spécialistes pointent du doigt un problème DNS.

Brian Krebs précise « les enregistrements DNS qui indiquent aux systèmes comment trouver http://Facebook.com ou http://Instagram.com ont été retirés ce matin des tables de routage mondiales (BGP)».

Et d’avancer une hypothèse : « il est possible que ce soit le résultat d’une modification ou d’une mise à jour d’un système qui a mal fonctionné ».

Il rappelle que « seul Facebook gère ses enregistrements DNS ».

« Les personnes et les entreprises dans le monde dépendent de nous pour rester connectés », a noté le groupe jusque-là peu loquace sur l’incident exceptionnel.

« Nous présentons nos excuses à ceux qui ont été affectés », a ajouté Facebook, soit potentiellement plusieurs milliards de personnes, selon divers experts en cybersécurité.

Le Porte-parole de Facebook, Andy Stone, ainsi que la page officielle de Facebook avaient indiqué dès midi sur Twitter être au courant de la situation : « Nous sommes au courant que certaines personnes ont des difficultés à accéder à nos applications et produits. »

Zoom éco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito