Connect with us

a la une

Monde : des institutions financières seront présentes au sommet Brésil-Afrique

Published

on

Des institutions financières vont prendre une part active à la sixième édition du sommet Brésil –Afrique qui se tiendra du 22 au 23 novembre 2018 à Salvador, Bahia au Brésil. Elles vont débattre sur le thème : « L’autonomisation de jeunes, transformation pour parvenir à un développement durable, ont indiqué le service de presse de l’Institut Brésil – Afrique». Mais quel sera leur apport à ce sommet ? La rédaction de Zoom Eco revient sur l’apport de chaque institution.

Parmi ces institutions financières, il y a la Banque Mondiale. Elle jouit d’une forte présence dans les secteurs agricoles d’Afrique, du Moyen Orient, d’Europe Orientale et d’Asie. Elle participera à ce forum et se concentrera sur les investissements dans les pratiques mondiales visant à éradiquer la pauvreté et promouvoir le développement économique.

La banque africaine d’Import – Export, Afrexim- bank, quant à elle est la principale institution panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce à l’intérieur comme à l’extérieur du continent africain.

Cette banque a déjà eu à investir plus de 51 milliards en octroyant des crédits aux différentes entreprises. Au cours de ce forum, elle va contribuer au débat sur la nouvelle vague d’investissements et les flux commerciaux entre le Brésil et les pays africains.

La troisième est la banque africaine au développement (BAD) qui existe depuis 1964. Parmi les 54 pays africains, 53 sont membres de cette institution qui œuvre pour une croissance inclusive, la création d’emplois, d’égalité de traitement et de chances pour éliminer la pauvreté.

La Banque Islamique de développement (BID) sera représentée par le Fonds de solidarité Islamique (FSID). Ce dernier a approuvé un investissement de 10 milliards de dollars pour éliminer la pauvreté, l’analphabétisme, les maladies et les épidémies.

Au cours de ce sommet, le FSID va enrichir l’analyse de l’importance de partenariats de haut niveau pour la réalisation de projet de développement.

Le Fonds International de développement agricole des Nations Unies (FIDA) est aussi de la partie. Il a pour mission d’aider les populations rurales à réduire la pauvreté et accroitre la sécurité alimentaire.

Et depuis 1978, le FIDA a accordé plus de 18 milliards de dollars en dons et prêts à faible taux d’intérêt pour des projets qui ont été bénéfiques à plus de 400 millions de personnes dans le monde. Rien qu’au Brésil, le FIDA finance six projets qui viennent en aide à plus de 250 milles familles.

Ces différentes institutions financières seront présentes au forum Brésil – Afrique et sont prêtes à financer les entreprises selon leurs besoins.

Nadine FULA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :