Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : les pays ne sont pas encore totalement prêts à déployer les vaccins contre la Covid-19 (Banque mondiale)

Published

on

Les pays ne sont pas encore totalement prêts à déployer les vaccins contre la Covid-19.

Cette annonce a été faite par la Banque mondiale après une évaluation avec plusieurs partenaires (Gouvernements, OMS, UNICEF, Fonds mondial et Alliance GAVI ), sur la capacité de plus de 120 pays à distribuer les vaccins en toute sécurité.

Selon le constat fait par la Banque, le niveau de revenu et d’autres indicateurs économiques ne sont que faiblement corrélés au degré de préparation à la vaccination.

L’examen a porté sur 10 indicateurs clés dont la chaîne de froid et la logistique, la définition des groupes de population prioritaires, le budget, la formation du personnel soignant et la surveillance en matière de sécurité.

Selon les premiers résultats, 85 % des pays étudiés disposent de plans nationaux de vaccination et 68 % ont introduit des mesures de sécurité, y compris des systèmes de signalement des effets indésirables.

Mais 30 % seulement ont planifié une formation à grande échelle des personnes chargées de la vaccination et 27 % uniquement ont élaboré des stratégies de mobilisation sociale et d’information auprès de la population pour l’inciter à se faire vacciner.

La vaccination suscitant des réticences inquiétantes, les gouvernements doivent se doter de toute urgence des stratégies pour donner confiance, faire accepter le vaccin et augmenter la demande.

Les pays en situation de conflit et de fragilité (37 sur les 128 étudiés) obtiennent de moins bons résultats que tous les autres sur pratiquement tous les indicateurs.

Pour le vice-président de la Banque mondiale pour le Développement humain,
Mamta Murthi, si la plupart des pays sont bien préparés pour commencer à vacciner leur population, un certain nombre de failles importantes demeurent, qu’il faut combler de toute urgence pour permettre la réussite des campagnes vaccinales à grande échelle.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito