Quantcast
Connect with us

a la une

Och-Ziff : Dan Gertler cité dans le scandale des pots-de-vin en RDC !

Published

on

Le fonds d’investissements new-yorkais Och-Ziff Capital Management Group est condamné à verser 413 millions de dollars à la justice américaine pour des pratiques de corruption sur le continent africain. En RDC, les révélations de Bloomberg font état de plus de 100 millions $ d’Och-Ziff et d’autres partenaires qui auraient été payés aux fonctionnaires de l’Etat, sur une période de 10 ans, afin d’avoir accès à des prix préférentiels et bénéficier des opportunités dans le secteur minier contrôlé par le gouvernement.

Depuis deux ans, Och-Ziff était sous le coup d’une enquête de la Securities and Exchange Commission (SEC, le gendarme financier américain) et du Département de la Justice pour versement des pots-de-vin à des dirigeants dans plusieurs pays africains, dont la Libye, le Zimbabwe, le Tchad, la Guinée, le Niger et la République Démocratique du Congo.

Dan Gertler, l’homme clé
L’israélien Dan Gertler est présenté comme celui qui a donné l’accès Och-Ziff à certains des gisements de minéraux les plus riches en Afrique. Grâce à ses liens étroits avec les hauts responsables de la RDC, Bloomberg cité par The Washington Post rapporte qu’il a su développer un quasi-monopole sur les exportations de diamants du pays pour un temps.

Il a ensuite étendu à d’autres types d’exploitation minière, de devenir un milliardaire. Capitalisant sur son ingéniosité, Groupe Och-Ziff Capital Management LLC a créé une joint-venture en 2008 qui a investi dans les activités de Gertler au Congo à travers un réseau d’entreprises.

Présumés bénéficiaires
« Il est une occasion rare pour que le gouvernement des États-Unis applique de la Loi sur le Foreign Corrupt Practices concernant la corruption au Congo (…) Il est également la première fois, à notre connaissance, que nous ayons une piste solide prouvant que les hauts responsables congolais (…) aient été les bénéficiaires directs de plus de 100 millions $ dans des pots de vin de sociétés étrangères », déclare le Groupe d’Etudes sur le Congo.

Dans l’ensemble, le document juridique officiel (de A8 à A20) de ce dossier renseigne que Dan Gertler aurait transféré 23,5 millions $ de l’argent des Och-Ziff à Augustin Katumba Mwanke entre 2008 et 2012.

Si Och-Ziff a accepté de payer 200 millions de dollars de redressement et 213 millions de dollars de pénalités pour violations de la Foreign Corrupt Practices Act, selon des proches du dossier cités par The Washington Post, les procureurs américains continuent d’enquêter sur Gertler et plusieurs autres ayant des liens avec l’opérateur de fonds de couverture. L’homme d’affaire israélien n’est pas inculpé, présomption d’innocence oblige !

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito