Quantcast
Connect with us

a la une

Finance : La BAD lève un milliard de dollars sur les marchés obligataires

Published

on

La Banque africaine de développement (BAD) a placé une émission obligataire globale de 3 ans d’un montant d’un milliard de dollars US arrivant à échéance le 4 mars 2019, annonce-t-elle dans un communiqué jeudi 25 février. 

Quarante investisseurs ont participé à cette transaction arrangée par BNP Paribas, HSBC, J.P. Morgan et Nomura, avec Société Générale comme co-arrangeur, annoncé Jeune Afrique. Akinwumi Adesina, élu à la tête de la BAD en mai 2015, a indiqué en octobre que la Banque s’apprêtait à accroître significativement ses efforts dans la lutte contre le changement climatique.

L’institution panafricaine « va tripler le montant des fonds qu’elle alloue chaque année à la lutte contre les changements climatiques et ainsi passer à 5 milliards de dollars par an d’ici à 2020 », indiquait-t-il alors.

232 opérations soutenues en 2014

En 2014, le groupe de la BAD a réalisé 232 opérations sur le continent pour un total de 6 milliards d’euros : 55 % de ses engagements ont été réalisés dans le secteur des infrastructures, devant la finance (17,9 %) et l’agriculture et le développement rural (10,9 %).

Créée en 1964 et basée à Abidjan, en Côte d’Ivoire, la Banque africaine de développement mobilise et alloue des fonds en appui à l’investissement et dispense des conseils stratégiques ainsi qu’une assistance technique aux pays africains. L’institution bénéficie par ailleurs d’un solide soutien de la part de ses actionnaires, parmi lesquels on trouve 79 pays dont ceux du G7.

Jeune Afrique Economique / Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito