Quantcast
Connect with us

Politics

RDC : Kabwelulu et Matuku rejoignent le FCC comme membres du Palu au gouvernement!

Published

on

La signature de leur adhésion s’est faite ce samedi 07 juillet 2018 à l’hôtel Rotana à Kinshasa. Les deux ministres Martin Kabwelulu des Mines et Lambert Matuku de l’Emploi, ont confirmé à la presse qu’ils ont signé la charte constitutive du Front Commun pour le Congo (FCC) en qualité de représentants du Parti Lumumbiste Unifié (Palu) et membres du gouvernement.

D’après Néhémie Mwilanya, directeur de Cabinet du président de la République et membre du Comité stratégique du FCC, tous les signataires sont rangés pour gagner les élections à tous les échelons.

“Sur la base d’un programme commun à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochains scrutins pour lesquels nous membres de la coalition apporterons notre soutien à une candidature unique à l’élection présidentielle”, a – t – il souligné.

Toutefois, chaque membre de la coalition garde son identité et son autonomie tout en restant soumis à la discipline du groupe.

A Néhemie Mwilanya d’ajouter : “l’équipe est désormais au grand complet en ce que toutes les forces politiques représentées au gouvernement ont signé la charte du FCC. Et le front reste ouvert à tous les autres partis, aux membres de la société civile et tous les peuples congolais en général y sont aussi le bienvenu”.

Cette signature de la charte du FCC par les représentants du Palu au sein du gouvernement est controversée. Pour certains, elle met au jour un manque de cohésion dans ce parti politique. D’autres par contre évoquent le débauchage et/ou la tentative de contraindre le Palu à adhérer au FCC.

Aux uns et aux autres, Martin Kabwelulu a indiqué avoir agit avec la bénédiction d’Antoine Gizenga. Et que le porte-parole du Palu, qui fait également office de secrétaire permanent, était mieux placé pour fixer l’opinion.

Toutes nos tentatives de le joindre se sont avérées vaines.

Par ailleurs, Aimé Kilolo du Parti réformateur pour un Congo vivant (PRPC) et ancien avocat de Jean Pierre Bemba Gombo a aussi adhéré le Front commun pour le Congo.

Cette plateforme politique a vu le jour le 1er juillet 2018. Elle a comme mission notamment de donner au pays un président de la République à même d’asseoir une gouvernance basée sur le patriotisme, la recherche constante du progrès et la justice sociale.

A ces jours, plusieurs membres ont adhéré, d’autres continuent et d’autres encore sont attendus.

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement

Edito