Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : 70% des CEOs ont confiance en la vitalité économique du continent

Published

on

70% des CEOs d’entreprises africaines ou opérant en Afrique expriment leur confiance en l’avenir économique du continent. C’est ce que révèle le premier Baromètre Deloitte dédié au secteur privé africain. Il a été rendu public ce 25 mars 2019 en marge de la septième édition de l’Africa CEO Forum qui s’est tenu à Kigali au Rwanda.

En effet, cette étude qui a été menée auprès de plus de 120 dirigeants d’entreprises africaines sur leur perception des enjeux et des défis, aborde six thèmes majeurs. Il s’agit de la Stratégie, la Gouvernance d’entreprise, le Financement, l’Innovation, la Responsabilité Sociale des Entreprises et les Talents.

Résultats en trois chiffres

2/3 des décideurs souhaitent investir davantage sur le continent et envisagent pour la plupart d’étendre leurs activités à l’international.

D’après Deloitte, « cette vitalité économique est notamment portée par la création du marché unique africain, identifiée par 80% des répondants comme un levier de croissance et une opportunité de développement, ainsi que par les accords liés à la création de la Zone continentale de Libre Échange Continentale (ZLEC) ».

85% des CEOs ont formalisé des plans stratégiques.

Seuls 9% des CEOs identifient la concurrence comme un obstacle à la mise en œuvre de leur stratégie, démontrant ainsi la confiance dans les opportunités de croissance et de développement de leurs activités sur le continent.

Trois obstacles, des réponses claires

Le baromètre Deloitte met aussi en exergue un environnement complexe qui peut affecter structurellement l’entreprise. Les dirigeants africains ont identifié le climat des affaires, la sécurisation des ressources humaines et les contraintes financières comme les trois principaux obstacles à surmonter pour déployer et concrétiser leur plan stratégique avec des résultats tangibles à court terme.

Pour répondre à ces défis majeurs, le baromètre indique que « les dirigeants africains veulent renforcer l’agilité de leur organisation à travers l’expérimentation de solutions concrètes, type proof of concept, avant leur déploiement à plus grande échelle et à travers la mesure concrète de chaque action menée. »

Dès lors, la diversification, géographique d’une part et des business models d’autre part, constitue également une réponse stratégique à ces défis.

Méthodologie d’enquête

L’enquête en ligne de 50 questions a été réalisée et envoyée à une sélection de CEOs, soigneusement identifiés en fonction de leur pays d’origine, du secteur de l’entreprise qu’ils dirigent, de son chiffre d’affaires, de sa taille et de ses spécificités. Plus de 120 PDG y ont répondu, avec une répartition géographique équilibrée.

La majorité des CEOs dirigent des sociétés qui opèrent dans plus de 5 pays. En termes de chiffre d’affaires, 1/3 de ces entreprises réalise un chiffre d’affaires compris entre 10 et 50 millions d’euros et plus de 40% d’entre elles ont un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros.

Les données reçues ont ensuite été traitées et analysées en profondeur, afin d’identifier les principales tendances des PDG africains et de les mettre en perspective avec le contexte économique, politique et social actuel. Afin d’illustrer les résultats, de nombreux graphiques ont été réalisés.

Parallèlement, des entrevues individuelles ont été menées avec des Associé(e)s de Deloitte, experts de chacun des six thèmes, afin d’approfondir l’analyse et de comparer les constatations et les leçons tirées par l’équipe.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito