Quantcast
Connect with us

a la une

Michel Losembe : « le secteur privé est en deal avec le chef de l’État »

Published

on

«La mise en oeuvre des bonnes politiques économiques contre des investissements privés ayant pour objectif commun : la création de la richesse nationale et des emplois décents au profit du peuple congolais.» C’est ainsi que le businessman Michel Losembe résume les termes du deal de Kigali passé entre le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi et le secteur privé.

En effet, le petit-déjeuner organisé par le réseau Makutano et la Fédération des entreprises du Congo en marge de l’Africa CEO Forum a permis au président de la République de s’entretenir avec les opérateurs économiques congolais.

Son message a été clair : la relance de l’économie nationale pour la création de la richesse et des emplois décents est importante pour lui autant que l’intégration régionale.

« Ça, c’est encourageant pour les opérateurs économiques. Le président Tshisekedi s’est engagé à oeuvrer pour que le climat des affaires s’améliore afin d’encourager le secteur privé et la préférence nationale. Que le local content soit effectivement mis en oeuvre. En échange, les entreprises vont davantage investir et créer de la richesse ainsi que des emplois. Je pense qu’on est sur ce deal. Observons les prochains mois pour voir s’il va s’enclencher effectivement», a déclaré à Zoom Eco, Michel Losembe.

En d’autres termes, cela signifie que si le contexte permet aux entreprises de s’exprimer, la loi du marché va s’appliquer. Car, le plus grand moteur de la réussite entrepreneuriale demeure le fruit de l’imagination et l’énergie que les entrepreneurs peuvent investir dans leur quotidien.

Dans le cadre d’un échange franc que le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, a demandé aux opérateurs économiques congolais d’appuyer sa politique de création d’emplois décents.

Il a même anticipé la demande pressante du secteur privé, pour rassurer ce dernier de la volonté fermé du nouveau leadership congolais à appliquer des bonnes politiques économiques pour créer le contexte favorable.

Par ailleurs, le secteur privé congolais s’est réjouit du fait que ce soit la première fois, en sept années d’existence de l’Africa CEO Forum, qu’un chef de l’État congolais y participe.

« C’est une bonne chose pour les opérateurs économiques congolais. Nous nous sommes déplacés en soixante pour venir à ce Forum. Près de la moitié l’a été lorsqu’elle a apprise que le chef de l’État allait être là. C’est une symbolique importante parce que la RDC ne vit pas dans l’isolation du reste du monde, encore moins de la sous-région, a commenté Michel Losembe.

L’autre volet de la symbolique, a-t-il insisté, est aussi que le Forum ait eu lieu au Rwanda, un pays avec lequel la RDC a des relations en dents de scie depuis près de décennies.

Éric TSHIKUMA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito