Connect with us

a la une

Monde : Barrick-Randgold, début de négociations des actions en bourses

Published

on

Monde : Barrick-Randgold, début de négociations des actions en bourses 1

La négociation des actions de la nouvelle société issue de la fusion de Barrick Gold et Randgold Resources a débuté le 2 janvier 2019 à l’ouverture des marchés de la Bourse de New York et de Toronto.

D’après un communiqué officiel, le président exécutif de la société, John Thornton, accompagné du chef de la direction, Mark Bristow, a sonné à la cloche d’ouverture de la Bourse de New York.

Si la nouvelle société est toujours connue sous le nom de Barrick, son symbole boursier sur le NYSE passe à GOLD, le symbole précédemment tenu par Randgold sur le NASDAQ. Entre-temps, à la TSX, le ticker reste ABX.

Au moment de l’ouverture des marchés le 2 janvier dernier, indique le communiqué, Barrick affichait une capitalisation boursière supérieure à 23,75 milliards de dollars, la plus grande base de réserves étant celle de ses pairs du secteur de l’or senior.

Dans une lettre commune adressée aux parties prenantes, John Thornton et Mark Bristow ont déclaré qu’avec la meilleure base d’actifs et la meilleure équipe de gestion du secteur, Barrick reste bien placée pour devenir le secteur d’extraction de l’or le plus précieux au monde.

«Nous y parviendrons en optimisant nos opérations existantes, en recherchant de nouvelles opportunités répondant à des critères d’investissement stricts et en les développant avec une efficacité disciplinée. Dans tout ce que nous faisons, nous serons guidés par une stratégie à long terme et des plans de mise en œuvre clairs conçus pour générer des rendements durables pour nos propriétaires et des avantages réels pour nos partenaires, les pays hôtes et les communautés », ont-ils déclaré.

En rappel, la fusion de ces deux entreprises a créé une société aurifère de premier plan dans le secteur. Cette dernière détient cinq des dix plus importants actifs aurifères du secteur (Cortez et Goldstrike au Nevada, États-Unis (100%), Kibali en RDC (45%), Loulo-Gounkoto au Mali (80%) et Pueblo Viejo en République dominicaine (60%), et deux susceptibles de devenir des actifs aurifères de premier rang [Goldrush / Fourmile (100%) et Turquoise Ridge (75%), tous deux situés aux États-Unis.]

Après la conclusion de la fusion, le Conseil d’administration de Barrick a été reconstitué de neuf administrateurs.

Il s’agit notamment de : John Thornton (président exécutif), Mark Bristow, María Ignacia Benítez, Gustavo Cisneros, Christopher Coleman, Michael Evans, Brian Greenspun, Brett Harvey et Andrew Quinn.

Grâce LUSAMBA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :