Connect with us

a la une

Noel K. Tshiani : “l’entrepreneuriat est au centre de nos actions dans la diaspora et en RDC”

Published

on

Noel K. Tshiani : "l’entrepreneuriat est au centre de nos actions dans la diaspora et en RDC" 1

Congo Business Network est un réseau international des professionnels et des entrepreneurs congolais. Sa mission est de connecter la diaspora au monde de business au Congo. Sa stratégie et ses actions se focalisent sur le moyen d’avoir un impact réel dans la diaspora et au Congo en 2019 et au-delà. Noel K. Tshiani, président de Agere Global et fondateur de Congo Business Network, explique son raisonnement sur plusieurs sujets dans cette interview à partir de New York.

Noel K. Tshiani répond avec enthousiasme aux questions de Zoom Eco.

Le réseau international Congo Business Network réunit aujourd’hui plusieurs entrepreneurs et professionnels à travers le monde. Quelle mission spécifique poursuivez-vous et comment allez-vous la réaliser ?

La mission de Congo Business Network est de connecter les professionnels et les entrepreneurs de la diaspora afin d’agir pour contribuer au développement économique du Congo. Pour réaliser cette mission, c’est très nécessaire de connecter les professionnels et les entrepreneurs de la diaspora avec leurs homologues au Congo.

Presque toutes les personnes de la diaspora sont déjà connectées à leurs amis et aux membres de leur famille au Congo. Cependant, très peu de personnes de la diaspora sont connectées à des entrepreneurs dans le monde des affaires au Congo.

Et la majorité d’entrepreneurs de la diaspora disent qu’il est très difficile de trouver des informations fiables et des personnes compétentes dans le monde des affaires au Congo. C’est sur ceci que nous nous concentrons. Nous travaillons pour connecter la diaspora au monde des affaires dans différents secteurs au Congo afin de créer la confiance entre la diaspora et les entrepreneurs au pays dans les secteurs tels que de la finance, la technologie, la construction, l’énergie et l’agriculture.

Les entrepreneurs de la diaspora doivent avoir confiance en la personne qui leur fournit des informations sur un secteur économique au Congo et les personnes de la diaspora doivent aussi trouver des entrepreneurs compétents au Congo sans faire face à des obstacles énormes dans le processus de la création ou de la gestion d’une entreprise.

En même temps, c’est difficile d’accomplir notre mission si nous ne pensons pas de manière créative en utilisant les technologies modernes afin que nous puissions être efficaces tout au long du processus de ce que nous faisons, à court et à long terme.

Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés sur l’identification et la mobilisation de ceux qui ont le profil que nous cherchons : professionnel ou entrepreneur congolais à travers le monde, surtout au Canada, aux États-Unis et dans quelques pays en Europe.

Nous utilisons LinkedIn et les événements en ligne sur différents thèmes pour identifier et mobiliser notre cible. Nous avons organisé des événements sur les solutions numériques, le réseautage professionnel et l’enregistrement des entreprises au Congo. Et nous avons vu que ça marche comme moyen d’identifier et de mobiliser notre cible.

Dans chacun de ces événements en ligne, nous avons connecté la diaspora au monde des affaires au Congo, car chaque événement en ligne a trois objectifs spécifiques : connecter la diaspora aux professionnels et aux entrepreneurs sur terrain au Congo ; partager la connaissance et l’expertise dans un secteur d’activité économique ; et créer des opportunités de réseautage en temps réel par vidéo parmi les participants à travers Cisco WebEx.

En parlant de la mission, qu’est-ce que l’on peut retenir comme réalisation majeure de Congo Business Network depuis sa création ?

La réalisation la plus importante à ce jour est la fondation solide que nous avons mise en place qui nous permet de continuer à progresser pas à pas pour aller de l’avant, surtout cette nouvelle année. Sans avoir mis en place une base solide, aucune valeur ne peut être construite, en particulier au niveau international, car on a des adhérents un peu partout.

La fondation dont je parle est la plupart des choses officielles telles que des brochures en français et en anglais, des comptes officiels sur LinkedIn, Facebook, Twitter et YouTube. De manière tout aussi importante, nous avons mis en place des adresses électroniques professionnelles et un numéro de téléphone uniquement pour l’organisation.

Ce numéro de téléphone est accessible sur WhatsApp. Et nous avons un système de paiement sécurisé avec PayPal et MaxiCash pour que nos adhérents puissent utiliser ces systèmes avec une parfaite confiance lors d’une transaction, des papiers à en-tête, et des comptes officiels avec Cisco WebEx, pour citer que quelques plateformes officielles.

En ce moment même, nous avons des adhérents en Asie, au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Afrique, y compris au Congo.  Nous avons un espace de communication sur WhatsApp, où nous communiquons pour rester informé sur ce qui se passe dans le business dans la diaspora et au Congo. Les adhérents utilisent cet espace de communication pour trouver l’expertise qu’ils ont besoin pour réaliser un projet.

Dans ce genre d’initiative, on a forcément besoin de plusieurs relations dans le monde des affaires. Quels sont les relations clés que vous cherchez à développer et qu’avez-vous mis en place comme stratégie pour réaliser votre objectif de réunir les Congolais de la diaspora et du pays afin de contribuer au développement du Congo ?

Pour l’instant, les relations clés dont nous avons besoin sont les professionnels et les entrepreneurs que nous recherchons, ainsi que les partenaires tels que les médias et d’autres réseaux professionnels en Europe et en Amérique dont nous avons besoin pour réaliser notre mission.

En tant qu’un réseau international, nous devons rechercher des personnes et des partenaires non seulement dans la diaspora, mais également au Congo. Nous avons développé de nombreuses relations stratégiques et nous continuons à développer d’autres afin d’être mieux positionnés pour réussir cette année dans nos actions.

L’année 2018 était certainement pour vous le temps de poser des bases solides. Quelles sont vos priorités en 2019 ?

En 2019, nous allons mettre la priorité sur deux choses majeures. Premièrement, nous allons continuer à construire et à solidifier la fondation dont notre organisation a besoin pour bien fonctionner cette année. Deuxièmement, nous allons continuer à identifier des personnes qui ont le profil dont nous avons besoin au sein du réseau à travers le monde.

En ce qui concerne le profil que nous recherchons parmi les professionnels et les entrepreneurs, notre réseau est ouvert à chaque personne qui a une expertise dans différents secteurs, y compris les journalistes et les avocats. Avoir une diversité de profils au sein du réseau est important car cela permettra aux entrepreneurs de trouver l’expertise dont ils ont besoin pour travailler sur un projet et de gagner du temps et aussi de l’argent en évitant à chercher dans autant d’endroits différents ou d’avoir à chercher sur LinkedIn ou à utiliser des mots clés sur Google.

Vous organisez des événements en ligne grâce à des technologies très avancées comme LinkedIn Events et Cisco WebEx, quelle valeur ajoutée vous croyez cela apporte aux participants à ces échanges d’envergure internationale ?

Ce n’est pas possible d’avoir un réseau d’affaires comme Congo Business Network sans organiser des événements axés sur des thèmes clés qui intéressent les professionnels et les entrepreneurs, et qui leur donnent des informations pour réussir dans leurs activités commerciales. Et les événements, surtout ceux qui se passent en personne, coûtent plus cher pour organiser.

C’est pourquoi nous avons développé un moyen innovant d’organiser des événements professionnels en ligne avec LinkedIn Events et Cisco WebEx. En utilisant ces deux technologies sophistiquées, nous pouvons surmonter des obstacles tels que le coût des déplacements par avion, le prix d’hôtel élevés et la difficulté d’obtenir des visas.

Les événements en ligne ont trois objectifs : connecter la diaspora aux professionnels et aux entrepreneurs sur terrain au Congo ; partager la connaissance et l’expertise dans un secteur d’activité économique ; et créer des opportunités de réseautage en temps réel par vidéo sur Cisco WebEx parmi les participants.

Les entrepreneurs de la diaspora qui sont connectés à leurs homologues au Congo vont trouver des sources d’information fiables dont ils ont besoin pour prendre de bonnes décisions dans le monde des affaires plutôt que de demander à leurs amis ou à des membres de leur famille qui ne font pas partie du même secteur économique et qui n’ont pas d’expérience entrepreneuriale.

Les événements en ligne offrent aux entrepreneurs, ceux de la diaspora et du pays, l’occasion de développer des relations en temps réel par vidéo sur Cisco WebEx. Il s’agit d’un avantage considérable pour quiconque souhaite sérieusement réussir dans le monde des affaires, partout où l’on peut être en Asie, en Amérique, en Europe ou en Afrique.

Pour réaliser votre mission, vous serez certainement confrontés à la problématique de langue (surtout l’anglais) parmi les adhérents lors de vos événements en ligne, ou même en personne dans le futur proche. Avez-vous déjà pensé à rendre Congo Business Network multilingue ?

Depuis le début, le réseau international Congo Business Network communique en français et en anglais. Sur les réseaux sociaux, pendant les événements en ligne et via d’autres canaux de communication, nous utilisons l’anglais et le français pour publier des annonces officielles et des articles dans les médias en français et en anglais.

Le français est la langue nationale de la République démocratique du Congo, mais l’anglais est la langue internationale des affaires, notamment dans les marchés des capitaux, où nous sommes en train de travailler pour développer des diverses relations avec des investisseurs intéressés par les marchés africains.

La majorité de Congolais de la diaspora à Singapour, à Hong Kong, en Chine, au Japon, au Canada, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Suisse, au Kenya, au Rwanda, en Afrique du Sud et dans d’autres pays anglophones parlent l’anglais. Certains d’entre eux utilisent l’anglais comme la langue principale à la maison ou au travail.

Certains entrepreneurs à Kinshasa, à Lubumbashi et à Goma qui vivaient à l’étranger et qui sont rentrés au Congo parlent l’anglais. Nous nous concentrons sur les professionnels et les entrepreneurs qui peuvent s’exprimer en français, et si possible en anglais, en particulier ceux qui doivent interagir au niveau international.

Nous avons également fourni à nos adhérents des informations sur les ressources disponibles qu’ils peuvent utiliser pour apprendre l’anglais. Beaucoup de ces ressources sont disponibles sur Internet, et ceux qui investissent quelques heures par semaine et veulent pratiquer l’anglais verront une amélioration juste dans quelques mois.

Dans l’avancement de ce réseau international, quelles difficultés rencontrez-vous la plupart du temps ?

Congo Business Network est un réseau international des professionnels et des entrepreneurs congolais. Sa mission est de connecter les professionnels et les entrepreneurs de la diaspora afin d’agir pour contribuer au développement économique du Congo.

Ses objectifs sont les suivants : mobiliser ses adhérents à régulièrement faire la promotion des opportunités d’affaires au Congo ; faire participer la diaspora aux projets de développement économique et social au Congo ; et mettre l’expertise de ses adhérents aux initiatives qui contribuent à l’avancement de la vie professionnelle.

Pour réaliser cette mission et atteindre ces objectifs, ce n’est pas facile. Il faut beaucoup de travail, et il faut avoir la patience pour que les résultats de nos efforts continus deviennent visibles dans la diaspora et au Congo dans la vie professionnelle de nos adhérents.

Au sein du réseau, nous avons des personnes en Asie, en Amérique, en Afrique et en Europe sur différents fuseaux horaires. Ce n’est pas facile de trouver un moment opportun pour parler avec des personnes dispersées dans le monde entier. Mais la bonne nouvelle est que c’était très coûteux d’appeler des personnes dans différents pays par la ligne téléphonique directe il y a juste quelques années.

Maintenant, le coût de la communication a considérablement diminué, étant donné que de nombreuses personnes utilisent WhatsApp pour des appels téléphoniques. Nos événements en ligne sont organisés sur LinkedIn Events et se passe sur Cisco WebEx.

Beaucoup de gens n’ont jamais utilisé ces technologies auparavant. Nous devons apprendre aux utilisateurs comment les utiliser pour faire le réseautage qui va leur permettre de développer des relations dont ils ont besoin pour réussir dans le business.

Interview réalisée par Emilie MBOYO | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :