Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Glencore s’en prend au cobalt artisanal, une ONG locale la recadre !

Published

on

L’Organisation non gouvernementale Ressources naturelles pour le développement (RND) a dénoncé la campagne menée par Glencore sur la scène internationale visant à dénigrer le Cobalt produit par les artisanaux dans la province de Lualaba.

Dans un communiqué officiel daté du 20 avril 2018, cette structure de la société civile locale dit craindre que la position de Glencore prise dans un article titré «Glencore warns on child labour in Congo’s cobalt mining» publié dans le Financial Times du 16 avril 2018 ne témoigne simplement que d’un dépit exprimé par cette société minière.

«Dans cet article de Henry Sanderson, Glencore demande aux utilisateurs finaux de ne pas acheter le Cobalt produit par les artisanaux en République démocratique du Congo, ce qui dénote d’un ressentiment dès lors que les contextes dans l’exploitation minière ont notablement changé avec la nouvelle gouvernance minière», indique le communiqué.

Pour RND, cette attitude de Glencore serait motivée non seulement par la modification de certaines dispositions du Code minier de 2002 à travers la Loi n°18/001 du 9 mars 2018 modifiant et complétant la Loi n° 007/2002 du 11 juillet 2002 portant Code minier, mais aussi par l’embelli du prix de la tonne de Cobalt qui a pris de l’ascenseur sur le marché international.

En effet, l’exploitation artisanale du Cobalt ne représente qu’environ 20% de la production nationale alors que 80% de celle-ci est industrielle. L’artisanat minier est réglementé en RDC. Et des réformes internes importantes sont entreprises notamment dans le processus de traçabilité du Cobalt artisanal.

Dans la province de Lualaba, réserve de 60% du cobalt mondial, la société civile est d’avis que les multinationales devraient, plutôt que de salir le Cobalt congolais, inviter la Communauté internationale à soutenir les efforts du gouvernement. Et ce, en vue de résoudre le réel problème de pauvreté des communautés riveraines aux projets miniers causée notamment par des exploitants miniers internationaux qui se font du beurre au détriment de l’Etat congolais et de son peuple.

Il y a lieu d’indiquer que l’ONG RND inscrit cette réaction dans la campagne de sensibilisation «Touche pas à Cobalt» initiée par les acteurs de la société civile et encouragée par les autorités politico-administratives dont le gouvernement provincial du Lualaba. Objectif : défendre le cobalt sur le marché international en ce moment de l’embellie alors que la Rd Congo regorge 60 % de réserves mondiales de ce produit minier.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement

Edito