Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : grève à Deziwa, Gécamines exige à Somidez le respect de la législation sociale !

Published

on

Les ouvriers congolais présents sur le site de construction de l’usine de Deziwa ont observé un arrêt de travail depuis le jeudi 6 décembre 2018. Ils dénoncent le non-respect de conditions de leur travail et le détournement de leurs cotisations sociales à la Caisse Nationale de sécurité sociale (CNSS). Solution : Gécamines exige à son partenaire Somidez le respect de la législation sociale.

Dans une correspondance datée du 8 décembre 2018, le directeur général intérimaire de la Gécamines, Jacques Kamenga a attiré l’attention du président du Conseil d’administration de Somidez sur la nature des revendications des ouvriers grévistes.

En effet, certains de ces agents non enregistrés auprès de la CNSS (ex. INSS) voient leurs salaires amputés à la source au bénéfice de cet organe de l’Etat. Alors qu’en réalité, ils n’en font pas partie puisque non enregistrés officiellement. Où va cet argent, s’interrogent –ils ?

« Si elle était avérée, cette situation caractériserait une fraude à la législation sociale et auprès des ouvriers concernés. En tant que responsable opérationnel du projet au titre de la convention de joint-venture et au regard de la loi, il est de votre responsabilité de veiller à faire respecter la législation congolaise auprès d’ouvriers utilisés directement ou à travers les sous-traitants de la JV », a écrit Jacques Kamenga.

A l’initiative de la Gécamines, une réunion devrait normalement se tenir ce lundi 10 décembre 2018 entre le Conseil d’administration, les responsables de Somidez et ses sous-traitants ainsi que le Comité de direction de la Gécamines. Objectif de la rencontre, comprendre ce qui se passe et trouver des solutions idoines.

En rappel, ces agents grévistes ont bloqué la route Likasi-Kolwezi ainsi que les installations de Deziwa au courant de la semaine dernière pour faire entendre leurs voix.

A RE(LIRE) : le projet minier Deziwa pèse 800 millions USD d’investissement

La société minière « Deziwa SAS », a été créée sur base de la coopération sino-congolaise. Cette Joint-venture basée à Kolwezi, est constituée par la China Mining Group Co., Ltd qui détient 51% et la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines) qui en détient 49%.

Ce projet a un investissement de 880 millions de dollars américains qui  proviennent de la partie chinoise, China Nonferrous Metal Mining (Group) Co., LTD (CNMC), en partenariat avec l’Etat congolais, à travers la Gécamines. Elle a comme objectif de produire le cuivre et le cobalt dans l’ex. Katanga.

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement

Edito