Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Ivanhoe Mines, le projet Kamoa-Kakula bénéficiaire du 2ème financement de CITIC Metal

Published

on

CITIC Metal vient de décider d’investir à nouveau 612 millions de dollars canadiens supplémentaires, soit 454 millions de dollars américains, dans Ivanhoe Mines. Ce deuxième decaissement majeur porte l’investissement total de cette firme dans Ivanhoe à un milliard de dollars américains. Objectif : permettre à Ivanhoe de devenir un des principaux producteurs de cuivre et de zinc du monde.

Accélérer le projet Kamoa-Kakula
L’investissement de CITIC Metal devrait être clôturé au plus tard le 7 septembre 2019, indique un communiqué officiel. Ce montant devra permettre également à Ivanhoe d’avancer rapidement dans la construction du projet de cuivre de Kamoa-Kakula, sans faire appel à des financements des tiers et être soumis aux frais, intérêts ou exigences de couverture généralement associé au financement de projet.

En plus du projet Kamoa-Kakula, Ivanhoe compte améliorer le site historique de zinc-Kipushi, la mine de cuivre-germanium-argent en RDC, en partenariat avec la Gécamines. Mais aussi le développement du Platreef palladium-platine-découverte de nickel-cuivre-or en Afrique du Sud avec son large éventail de partenaires dont un consortium japonais dirigé par ITOCHU Corporation.

« Nous sommes maintenant en mesure de financer nos deux premières mines ─ Kakula et Kipushi à production commerciale et faire progresser considérablement la production à Platreef Projet. Ivanhoe est également bien placé pour avoir ses projets d’expansion au Kamoa-Kakula Projet financé à partir de flux de trésorerie générés en interne», a déclaré Robert Friedland, le coprésident d’Ivanhoe Mines.

A RE(LIRE) : la mine de Kakula entrera en production vers la fin de l’année 2020

Partenariat efficace
CITIC Métal et Ivanhoe Mines sont entrées dans un partenariat stratégique efficace depuis huit mois. Et ce deuxième financement vient faire progresser de manière constante le mise en œuvre de sa stratégie d’investissement dans le secteur minier.

Pour Ivanhoe ceci démontre la confiance de CITIC Metal dans le potentiel à long terme de ses actifs d’Ivanhoe Mines, le potentiel en ressources de l’Afrique australe et l’industrie minière dans son ensemble.

«CITIC Metal, actionnaire majoritaire, poursuivra le développement et la promotion de la coopération avec Ivanhoe Mines dans les domaines de l’exploration, du développement minier et au-delà. Elle déverrouille les synergies potentielles entre nos groupes. Nous sommes également convaincus que les capacités d’i groupe CITIC aideront Ivanhoe Mines à renforcer ses activités relations avec les gouvernements de la RDC et de l’Afrique du Sud», a précisé Yufeng Sun, le coprésident d’Ivanhoe.

A ce sujet, les deux coprésidents affirment rester impatients d’accueillir le président de la RDC aux installations de Kamoa-Kakula et Kipushi avant la fin de cette année.

Par ailleurs, les termes de l’accord annoncé obligent Ivanhoe Mines à émettra 153 821 507 actions ordinaires aux CITIC Metal Africa au prix de 3,98 dollars CA par action, générant un produit total de environ 612 millions de dollars canadiens (454 millions de dollars américains).

Ivanhoe Mines a également convenu de faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider CITIC Metal, ou une société affiliée, à négocier un accord d’achat concernant la production de la Phase 1 du projet Kamoa-Kakula, ou de transférer les droits de la mine Ivanhoe à tout prélèvement auquel il peut avoir droit à la juste valeur marchande.

Emilie MBOYO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito