Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Les trois transactions minières suspectées par l’Agence britannique anti-fraude !

Published

on

L’OFS (Bureau Britannique Anti-fraude) examine spécifiquement l’achat de Gertler des mines Kolwezi Tailings, Frontier et Lonshi exploitées antérieurement par First Quantum Minerals Ltd. de Vancouver et deux autres entreprises enregistrées aux Îles Vierges britanniques avec des permis miniers dans la région du Katanga riche en cuivre du Congo, selon le contenu de la lettre révélée par Bloomberg. Zoom Eco revient sur les détails de ces transactions.

Dans chaque cas, apprend-t-on, la transaction a été complétée par l’achat d’actions de sociétés holding enregistrées dans les îles Vierges britanniques, ou dans un cas à Hong Kong. L’enquête est à « une étape de collecte des preuves », a déclaré l’OFS. Certains témoins et suspects ont été interrogés, même si aucune accusation n’a encore été portée, a indiqué l’OFS dans la lettre.

Projet Kolwezi Tailings
Achats ENRC 2010 et 2012 des projets Kolwezi Tailings, Lonshi et Frontier. 40 millions de dollars en espèces ont été retirés d’un compte bancaire contrôlé par l’ENRC au Congo dans six transactions entre octobre 2010 et février 2011 après l’acquisition, par Gertler, d’une participation dans le projet Kolwezi Tailings en août 2010, a déclaré l’OFS.

« Les explications fournies par ENRC pour justifier six retraits d’espèces étaient contradictoires et la documentation fournie par la société était soit produite après les retraits ont été faites ou sont censés être faux », selon la lettre de l’OFS.

En outre, l’OFS a déclaré qu’en 2012, les structures offshore ont été intentionnellement utilisées pour cacher la propriété bénéficiaire lors de l’achat de Lonshi et Frontier par ENRC, ce qui peut avoir entraîné des actes de corruption.

Dezita Investments Sprl
Il s’agit de l’achat de la société congolaise Dezita Investments SPRL par ENRC en juillet 2011. A en croire l’OFS, Hanna a fourni de fausses informations au conseil sur la valeur des réserves de cuivre et de cobalt contrôlées par Dezita dans une conspiration potentielle à laquelle Vulis aurait été complice.

« L’OFS croit que plusieurs suspects ont commis une fraude par fausse représentation en représentant malhonnêtement Dezita était un atout précieux sur la base de données pour un actif entièrement différent », dit-il.

Pour acquérir Dezita, ENRC a ensuite acheté sa société mère enregistrée aux BVI, Legacy Industries Ltd. Elle a versé 195 millions de dollars dans le compte bancaire suisse de Legacy en 2011, date à laquelle l’argent a été transféré à d’autres comptes bancaires en Suisse et dans le monde, a – t – il révélé.

Et de préciser : « L’OFS cherche à retracer la répartition de cet argent, car il est considéré comme le produit du crime ».

Projet SMKK sprl
L’acquisition par ENRC de 50% d’un projet de cuivre et de cobalt nommé Societe Miniere de Kabolela & Kipese SPRL de Gecamines par l’entremise d’une entreprise contrôlée par Gertler, Emerald Star Enterprises Ltd. ENRC était déjà propriétaire de l’autre moitié du projet.


Plutôt que d’exercer son droit de premier refus d’acheter la participation du gouvernement, elle a payé à l’entreprise Gertler 25 millions de dollars pour une option d’achat des 50% restants de SMKK et a achevé l’acquisition six mois plus tard en versant 50 millions de dollars supplémentaires
, revèle l’article de Bloomberg.

Dans l’intervalle, Emerald Star avait acquis la participation de Gecamines pour 15 millions de dollars, selon l’accord de vente publié par le ministère des Mines du Congo, netting Gertler un bénéfice de 500 pour cent.

L’ENRC a été radiée en 2013, rappelle – t – on, peu de temps après que l’OFS a commencé son enquête et a changé son nom en Eurasian Resources Group. Le responsable des communications à l’ERG au Luxembourg, Andrey Belov, s’est refusé de tout commentaire, évoquant l’enquête encours.

L’année dernière, ERG a produit 28 670 tonnes métriques de cuivre et plus de 370 000 tonnes de concentré de cuivre de ses mines du Congo, selon les statistiques gouvernementales. Le Congo est le plus grand producteur de cuivre d’Afrique et la plus grande source de cobalt au monde, utilisée dans les piles rechargeables.

Bloomberg/Zoom Eco

A RE(LIRE) :
RDC : Le bureau britannique anti-fraude enquête sur Dan Gertler et quatre ex-directeurs de l’ENRC !
Och-Ziff : Dan Gertler cité dans le scandale des pots-de-vin en RDC !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito