Connect with us

a la une

RDC : Randgold réfute les affirmations de SOKIMO relatives à sa fusion avec Barrick Gold

Published

on

Randgold Resources a réfuté les affirmations de Société de minière Kilo-Moto SA (SOKIMO) selon lesquelles le projet de fusion Barrick Gold/Randgold introduirait un nouveau partenaire dans la coentreprise Kibali Goldmines et qu’elle entendait, par conséquent, “faire valoir ses droits”.

Dans un communiqué officiel publié le 28 septembre 2018, Randgold Resources affirme que ce projet de fusion n’aurait aucun effet sur Kibali Goldmines SA, dans laquelle elle détient une participation indirecte de 45%, tandis que SOKIMO en détient 10%, et les 45% autres par AngloGold Ashanti.

“L’accord de coentreprise et la documentation connexe ne contiennent aucune disposition conférant à SOKIMO des droits résultant de la fusion proposée”, lit-on dans ce communiqué.

Randgold a également indiqué avoir consulté SOKIMO, au niveau du Conseil et de la Direction, au lendemain de l’annonce de la fusion proposée. Et ce, sans oublier le ministre des Mines et les autres parties intéressées au sujet de ladite proposition de transaction.

Au demeurant, Randgold Resources a indiqué qu’elle continuerait à s’engager avec toutes les parties pour démontrer que cette transaction était dans l’intérêt de toutes les parties prenantes.

Nadine FULA, Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :