Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Réseau panafricain UNIS, Jean-Jacques Lumumba cède le relai à Jimmy Kande

Published

on

L’activiste congolais Jimmy Kande remplace son compatriote lanceur d’alerte Jean-Jacques Lumumba à la tête du Réseau panafricain de lutte contre la corruption UNIS.

Cette plateforme vient d’opérer certains réajustements au sein de sa structure au terme de son Assemblée générale tenue le samedi 24 avril 2021. Objectif: renforcer son empreinte diplomatique et stratégique.

« Jean-Jacques Lumumba se retire de la tête de l’organisation pour mieux représenter la structure au niveau diplomatique afin de connecter les actions prévues aux enjeux géostratégiques en cours. D’autre part, le jeune économiste Jimmy Kande ayant coordonné l’organisation en République Démocratique du Congo prend les commandes de l’organisation en remplacement de Monsieur Lumumba. Madame Angèle Lukusa apporte également au niveau global son expertise en Ressources Humaines à UNIS », précise un communiqué de cette ONG.

Vu la dimension panafricaine de l’organisation, Adama Ba, PhD et professeur d’économie occupera désormais la Vice-Présidence de l’organisation, et Pascal Kossi devient Coordonnateur de la Région de l’Afrique de l’Ouest. Ce dernier apporte en effet à l’UNIS son expertise dans la région notamment dans le domaine du contrôle citoyen.

En réaction à cette décision de l’Assemblée générale, Jean-Jacques Lumumba évoque une image saisissante sur sa page Facebook. « La vie est une cource de relai dans laquelle fait partie toutes les luttes dont celle contre la corruption et pour la bonne gouvernance », écrit-il.

Avant de renchérir : « Après deux ans, l’Assemblée générale a décidé de confier la Présidence de UNIS, au Camarade Jimmy Kande que je félicite vivement ».

Il convient de noter que l’activiste Jimmy Kande, économiste de son état, a dirigé le Réseau panafricain de lutte contre la corruption au niveau national.

Les résultats obtenus par le réseau panafricain de lutte contre la corruption UNIS ont porté, à jour, signalons-le, sur le suivi des politiques locales de lutte contre la corruption, la recherche et l’analyse des faits de corruption, la rédaction des notes factuelles adressées aux autorités, les conférences thématiques.

Un autre fait marquant de cette Assemblée générale de UNIS est la décision de deux autres lanceurs d’alerte congolais en l’occurrence Navy Malela et Gradi Koko de rejoindre désormais ce mouvement panafricain de lutte contre la corruption.

Ces deux ex agents de Afriland First Bank CD à Kinshasa sont connus pour leur dénonciation dans la fameuse affaire de blanchiment d’argent au sein de leur banque.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito