Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : “Suka Na Boule”, une télé-réalité pour révéler des nouveaux entrepreneurs !

Published

on

RDC : "Suka Na Boule", une télé-réalité pour révéler des nouveaux entrepreneurs !

“Suka Na Boule” est ce Concept – Solution répondant au besoin de financement de start-ups pour leur promotion en vue de la création d’une nouvelle classe d’Entrepreneurs. 500 000 USD sont déjà positionnés grâce à l’appui de plusieurs partenaires dont la BGFI-Bank. Il a été présenté par Deo Kasongo et ses collaborateurs de l’Agence DIVO ce mardi 17 Octobre 2017 dans la salle de spectacle SHOWBUZZ à Kinshasa.

Télé-réalité d’entrepreneurs

C’est le format Télé-réalité qui a été choisi par les initiateurs de “Suka Na Boule” pour donner l’occasion à tout celui qui a un projet innovant mais dépourvu de moyens financiers de bien le ficeler et de le positionner en vue d’obtenir de fonds pour sa réalisation. Du pitch de son idée au financement de son projet par les Maîtres du cash en passant par l’encadrement sans oublier l’accompagnement stratégique, Deo Kasongo affirme que les porteurs d’idées et des projets d’entreprenariat innovants seront suivis de manière droite.

“Une fois inscrit, le participant bénéficiera avant tout d’une formation pour acquérir les notions notamment sur la présentation d’un projet d’entreprise bancable. A l’issue de cette formation, nous allons sélectionner uniquement 500 personnes qui prendront part à la télé-réalité qui aura 50 épisodes. Chaque épisode sera consacré à dix candidats qui présenteront leurs projets aux Maîtres du cash en vue de les convaincre pour obtenir un appui technique et financier ‘’, a indiqué déjà Kasongo.

Et au finish, 100 entrepreneurs et groupes de participants seront financés. Frais de participation, 50 USD Tout cadidat voulant participer est sensé payer le droit d’inscription fixé à 50 dollars américains.

D’après Eric Kasongo, l’un des initiateurs du projet, ces frais bénéficieront pleinement au participant. “Cet argent lui donne l’avantage de bénéficier de l’encadrement par la formation certifiée et éventuellement par le positionnement de son projet pour obtenir un financement”, a-t-il insisté.

Quant aux modalités de paiement de ces frais aussi bien par les candidats de la diaspora que de l’intérieur du pays, Déo Kasongo a précisé que l’opinion sera fixée dans les prochains jours.

Fonds de départ, 500 000 USD

Ce fonds est déjà positionné grâce à l’appui de BGFI – Bank, KBG Capital et Rawbank. Sur ces 500 000 USD disponibles, les organisateurs de Suka Na Boule affirment que l’Etat congolais et d’autres partenaires ont la possibilité d’augmenter cette enveloppe.

Déo Kasongo rassure : ” Ce n’est pas un crédit mais c’est un financement. C’est de l’argent qui est donné par des entreprises pour permettre aux jeunes entrepreneurs de créer leurs entreprises et d’avancer. S’il y a de sponsoring des concerts à 50 000 voir 100 000 USD, pourquoi ne pas s’intéresser à de projets pareils qui apportent de changement dans des vies au-delà de la joie d’un concert. Nous voulons, à notre manière, tendre la main à plusieurs personnes qu’on ne connaît pas qui vont aussi plus tard tendre la main à d’autres personnes pour avancer. C’est cet effet boule de neige que nous voulons”.

Les coûts d’opportunité. Sacrifier dans le sponsoring pour gagner à long terme. Prestige, reconnaissance, en performance des clients,… tout cela fait partie de l’impact du volet social dans le changement de la société A tout prendre, les initiateurs de Suka Na Boule invitent les jeunes Entrepreneurs à prendre courage et à venir participer à cette première édition pour saisir l’opportunité de présenter son projet aux Maîtres de cash.

L’objectif étant de favoriser l’éclosion des idées, l’expression de talents et la création d’entreprises, moteur de la construction de l’économie congolaise.

Michel Efeka | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito