Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : médecins en grève sous la forme « service minimum »

Avatar of La Rédaction

Published

on

greve des medecins

Après l’expiration du préavis, les médecins ont entamé, le 14 janvier 2020, leur mouvement de grève en assurant un service minimum. Cette grève intervient après une réunion du Conseil provincial du Syndicat national des médecins (SYNAMED).

Parmi les revendications à la base de cette grève, ils évoquent la liquidation des arriérés de rémunération, l’alignement de la rémunération des médecins à la hauteur de ce qu’ils perçoivent depuis déjà plusieurs mois en terme de référence dans le calcul de la prime de risque et la nomination en grade des médecins.

Il y a également la prise en compte de tous les médecins non payés et de la mise en retraite des médecins qui ont rendu d’énormes services à la nation, la prise en charge des frais funéraires des médecins décédés et l’octroie d’une allocution substantielle à leurs progénitures.

Au sujet de l’Impôt professionnel sur la rémunération (IPR), les médecins ne s’opposent pas à son prélèvement mais ils exigent que le Gouvernement répondre d’abord à leurs revendications avant le paiement de cet impôt.

Conscient de conséquences de cette grève, le Gouvernement par le ministre de la Santé appelle au calme et invite les médecins à un atelier qui sera organisé par la Fonction publique.

Ces assises auront pour objectif de débattre de toutes les revendications des agents de l’Etat en présence de leurs délégués syndicaux. Cet atelier permettra également d’harmoniser les vues sur la sur la question relative à la retenue de l’IPR.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV