Connect with us

a la une

Kinshasa : TRANSCO, des chauffeurs interpellés pour mauvaise conduite !

Published

on

Kinshasa : TRANSCO, des chauffeurs interpellés pour mauvaise conduite !

Le Vice – Premier Ministre, Ministre des Transports et Voies de Communication, José Makila a interpellé des chauffeurs de bus de la Société des Transports au Congo (TRANSCO) pour mauvaise conduite. Selon des sources recoupées, son interpellation a été motivée par de nombreuses plaintes des usagers au sujet du « comportement indigne » des conducteurs sur les différentes voies empruntées. L’excès de vitesse et le non respect du code de la route sont de vices à bannir.

A Kinshasa, nombreux sont ces usagers des principales artères qui en avaient déjà marre. La conduite de certains chauffeurs des bus TRANSCO devenait semblable et/ou pire que celle de taximen de bus communément appelés « Esprit de mort ». Alors qu’il existe une centrale d’appels pour les usagers de pouvoir se plaindre du mauvais comportement non seulement du conducteur mais aussi des membres de son équipage. Hélas, pour nombreux, le résultat de cette ce call center n’a pas été efficace !

Il a fallu que le Vice – Premier Ministre, José Makila descende de lui – même la nuit du dimanche à lundi 30 Octobre 2017 dans les installations de TRANSCO pour tirer les oreilles de ces chauffeurs qui ternissent l’image de la compagnie. D’après l’ACP, ce membre du Gouvernement Tshibala a exhorté les agents, particulièrement les conducteurs, à pérenniser les activités de cette entreprise.

José Makila Sumanda a insisté sur le fait que  le mauvais comportement des chauffeurs   influe  de manière négative sur le rendement de la société et sur la durée de vie des engins. D’où, l’exigence d’un comportement digne et exemplaire à tout conducteur de bus pour la réalisation de cette vision.

Le Gouvernement, a indiqué José Makila, envisage un avenir radieux pour TRANSCO. D’autant plus que dans les prochains jours, la société va acquérir de nouveaux bus. Car, des accords et des pourparlers avec les partenaires sont très avancés.

La visite du Vice – Premier Ministre, Ministre des Transports et Voies de Communication dans les installations de TRANSCO situées dans la commune de Masina avait un double objectif : Palper du doigt les conditions de travail des chauffeurs de bus de cette société de transport en commun et  évaluer la mise en œuvre des instructions du Gouvernement relatives aux services offerts par la société au profit de la population.

C’est ainsi que José Makila a pris place à bord d’un  bus de TRANSCO de la ligne Masina-UPN, en passant par le Rond-point Ngaba.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

[TRANSCO] – Course à 1 500 CDF ou hausse des subventions, l’Etat face à un dilemme !

RDC : TRANSCO dotée des pièces de rechange d’une valeur de 1,2 millions USD

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :