Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 922 dossiers sinistres indemnisés en avril 2018 par la Sonas ! 

Published

on

La Société nationale d’assurances (SONAS) a indemnisés un total de 922 dossiers sinistres au cours du mois d’avril qui vient de s’achever. Ces dossiers ont concerné principalement les branches d’assurances automobile, vie et incendie. La directrice générale ai, Carole Agito a exprimé sa satisfaction quant à ce résultat qui rassure tous ceux qui souscrivent à des assurances auprès de l’assureur national.

Les dossiers sinistres payés pendant les quatre jeudis sinistres d’avril sont répartis de la manière suivante : du 5 avril 2018 233 dossiers, du 12 avril 238 dossiers, du 19 avril 249 dossiers et du 26 avril 202 dossiers. La Sonas met un accent particulier sur la sensibilisation de la population congolaise à souscrire à des produits d’assurances de leur choix. Car, un sinistre ne prévoit pas.

L’assureur rd congolais met à la disposition de sa clientèle toute une gamme de produits afin de sécuriser les personnes et leurs biens. Parmi ces produits, il y a l’assurance tous risques chantiers qui tombe à point nommé avec le boom immobilier observé à Kinshasa. Cette police d’assurance, indique la Sonas, couvre tout ce qui est utile sur le chantier, à savoir : les engins, les matériaux de construction, les personnes étrangères aux chantiers, etc. Elle protège également les personnes et les bâtiments environnants.

La souscription à cette police d’assurance ne dédouane pas le maître d’ouvrage à payer une assurance pour les ouvriers. Car, l’assurance tous risques chantiers ne couvre que tout dommage que peut subir l’ouvrage. Cela veut dire qu’elle garantit aussi les matériaux et les équipements qui peuvent être volés ou endommagés.

Quant à la responsabilité civile envers les tiers, la Sonas garantit la responsabilité vis-à-vis des tiers en cas des lésions corporelles causées.

L’assurance tous risques chantiers est obligatoire selon la loi 74/007du 10/07/1974. Et cette assurance commence son application lorsque les matériaux sont déposés sur le chantier jusqu’au jour où le bâtiment sera occupé provisoirement avant la fin de travaux.

Pour souscrire, l’entrepreneur doit avant tout lire la proposition d’assurance pour s’informer, ensuite remplir le formulaire y relatif. Il devra également présenter un cahier de charge en décrivant tous les travaux à entreprendre afin de permettre à l’assureur de bien faire ses calculs de la prime d’assurance à payer.

Zoom Eco

Advertisement

Edito