Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : à DRC Mining Week, Gécamines explique les priorités de la nouvelle direction 

Published

on

La Générale des Carrières et des Mines, Gécamines, parmi la cinquantaine d’entreprises minières qui ont pris part à DRC Mining Week du 19 au 21 juin 2019. Cette entreprise minière a saisi cette opportunité pour faire passer le message de sa vision qui est axée sur l’amélioration de la qualité de son cuivre et l’augmentation de la production.

Dans son stand placé dans le chapiteau de l’hôtel Karavia de Lubumbashi, les agents de la Gécamines n’ont cessé d’expliquer et de répondre aux questions des visiteurs sur leur présence à DRC Mining et les avancées significatives enregistrées ces dernières années.

Par sa présence à DRC Mining, la Gécamines voulait réaffirmer l’importance du rôle qu’elle joue dans la sphère minière de la République démocratique du Congo et aussi son repositionnement comme un opérateur minier performant.

Avec un moral boosté par le chef de l’Etat qui s’est engagé à militer en faveur de la relance économique et financière de la RDC, Gecamines entend se développer par une production propre. Une relance qui repose essentiellement sur l’augmentation de la production de cuivre et du cobalt.

En effet, le monde est à l’ère de la construction de véhicules électriques, un secteur en plein développement qui a placé le cobalt sur le devant de la scène. Aussi, comme tous les autres métaux, le cuivre joue un rôle très important dans l’économie mondiale.

A RE(LIRE) : Gécamines-SNCC, Tshisekedi vise la restauration de la bonne gouvernance !

Le cours du cuivre est suivi de très près par les analystes financiers. Le métal rouge est très apprécié pour ses qualités de conduction de la chaleur et de l’électricité, ainsi que pour sa résistance à l’usure et à la corrosion.

Comprenant les enjeux actuels, la Gécamines a amélioré la qualité de ses cathodes de cuivre à 99,98%. Elles répondent désormais aux normes internationales.

Quant à la production du Cobalt, jadis considérée comme un produit final de la production du cuivre, la Gécamines est plus que décidée à porter, d’ici deux ans, la production au-dessus du seuil de rentabilité située à 1 500 tonnes de cobalt par an et 10 000 tonnes de cobalt d’ici cinq ans.

Nadine FULA

Sur le même sujet :

RDC : Gécamines, ce qui a motivé Tshisekedi à garder Yuma à son poste

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito