Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : aucun avion de Congo Airways n’a été l’objet d’un crash manqué (officiel)

Published

on

[Communiqué] – Une folle rumeur a circulé sur les réseaux sociaux, faisant état d’un crash  manqué d’un de nos avions en partance de Kinshasa  pour  Kisangani.  Nous tenons à démentir avec la dernière énergie. Tout en affirmant que ceci est l’œuvre des personnes mal intentionnées cherchant à nuire à la compagnie nationale.

Par ailleurs, Il convient de noter qu’en date du 18 juin 2018, l’A320 immatriculé 9S-AKD, Débaptisé Mzée Laurent Désiré Kabila, avec à son bord un bon nombre des passagers a quitté Kinshasa pour Kisangani, tout en s’assurant avant tout que la prévision météorologique obtenue à Goma pour dispatcher était tout à fait bonne, avec tous les paramètres au-dessus du minimum opérationnel pouvant permettre à l’avion d’évoluer et d’atterrir en toute sécurité.

D’aucuns n’ignorent que la météo évolue dans le temps et dans l’espace, c’est ce qui est arrivé. Etant en contact permanent avec la tour de contrôle de Kisangani, le commandant de bord  sera saisi immédiatement de la dégradation de condition météorologique sur la station.

Situé sur la ligne de l’équateur, Kisangani a été saisie par  une forte pluie à la station.

Faisant preuve du professionnalisme, les pilotes ont résolu de mettre l’avion en attente, le temps que les conditions météorologiques s’améliorent. Avec un approvisionnement suffisant en carburant, le pilote a pu  garder  l’appareil en attente pendant 45 minutes règlementaires.

Considérant que le temps ne semble pas s’améliorer, le commandant de bord a jugé bon de faire diversion à Goma. Une pratique répondant aux normes internationales, à laquelle on y recourt régulièrement à travers le monde.   L’avion a repris son vol après que le temps soit amélioré, et a atterri par la suite en toute sécurité avec tous les passagers à bord.

Congo Airways rassure à sa clientèle qu’aucun de ses avions n’a connu, moins encore n’a manquer de crash comme les racontent les propagandistes des mauvaises nouvelles dont l’objectif ne vise qu’à ternir l’image de la compagnie nationale, qui, après deux ans seulement d’existence vient de s’ouvrir aux vols internationaux dont Johannesburg en est l’illustration.

Dans sa détermination de la satisfaction de la clientèle par ses services de qualité à bord, Congo Airways ne compte ménager  aucun effort pour témoigner sa souveraineté dans les Airs. Dans quelques jours, Congo Airways sera dans le cercle des compagnies certifiées IOSA et membre effectif de l’IATA.

Chers compatriotes, Congo Airways est votre compagnie nationale. C’est le symbole de fierté et de notre souveraineté. Vilipender les symboles de l’Etat est signe de manque de civisme. Il est grand temps que les enfants prodigues prennent conscience et encouragent la compagnie nationale à se développer pour le bien être des congolais.

Congo Airways le plaisir de voyager !

Advertisement

Edito