Connect with us

a la une

RDC : Encore deux locomotives neuves pour la SNCC

Published

on

RDC : Encore deux locomotives neuves pour la SNCC 1

La Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) vient de réceptionner, mardi 16 juin, deux locomotives neuves à Sakania au Katanga. Elles font partie de dix-huit locomotives allouées par le projet multimodal de la Banque mondiale à la SNCC.

Ces locomotives neuves dotées de moteurs fabriqués aux Etats-Unis ont été assemblées en Chine. Elles seront mises en circulation pour la première fois en RDC. Chaque unité a coûté 1,7 millions dollars américains, indiquent des sources de la SNCC. Elles ont été tractées depuis Durban en Afrique du Sud.

Deux autres locomotives sont déjà présentes dans la ville zambienne de Ndola. Selon une source proche de l’Agence Congolaise de Presse, huit locomotives stationnent au Port de Durban, en attendant les formalités de départ pour la RD Congo. Le chronogramme tracé prévoit l’arrivée de toutes les machines au mois de juin, leur réception en juillet et l’exploitation en août prochain, rappelle-t-on.

Toutes ces locomotives font partie de dix-huit commandées par la Banque mondiale dans le cadre du projet de transport multimodal, PTM en mai 2014. Ce dernier s’emploie aussi à réhabiliter et renouveler la voie ferrée.

Sur financement du gouvernement rd congolais, un lot de 20 locomotives neuves sur les 38 commandées en République de Chine sera livré à la SNCC d’ici le dernier trimestre de l’année en cours.

Ajouter aux dix-huit de la Banque Mondiale, la SNCC devra donc acquérir un total de trente-huit locomotives fin 2015. De quoi remonter le moral des agents qui espèrent que l’acquisition de ces engins va augurer une ère nouvelle au sein de leur institution.

Cependant, la Banque mondiale qui contribue notamment à la réhabilitation des infrastructures estime que ces acquisitions ne résoudront pas complètement les problèmes de cette société.

« Il faudra réhabiliter les voies, nous y contribuons. Mais « Il existe un problème fondamental, ce sont les coûts et les charges d’exploitation qui sont importants. Et il faudra réduire les coûts d’exploitation afin d’arriver à un équilibre financier. Il faudra regarder la taille du personnel de cette entreprise, c’est tout cet ensemble des mesures-là sur lesquelles nous allons travailler pour trouver la meilleure formulation », avait déclaré en son temps Eustache Ouayoro, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC.

La dernière acquisition des locomotives neuves par la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) date de 1974 et 1976 respectivement pour les machines diesels et électriques.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :