Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Doing business 2020, l’ANAPI présente les réformes mises en oeuvre

Published

on

L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) a organisé, ce 30 avril 2019, un atelier de présentation et de communication de réformes Doing Business 2020. Par la même occasion, un mémorandum a été remis au ministre d’Etat et ministre du Plan ainsi qu’à celui de Transports et voies de communication.

Le directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo, a présenté aux participants dont les représentants des entreprises publiques et privées, banque mondiale et membres du gouvernement, toutes les réformes initiées pour le Doing Business 2020.

Il a évoqué la Création d’entreprise dont les délais et les coûts ont été sensiblement réduits et la procédure a été dématérialisée.

En ce qui concerne le Permis de construire, Anthony Nkinzo a indiqué qu’au niveau de la régulation, il a été mis en place l’ordre national des ingénieurs, des architectes. C’est le secrétaire général qui signe le permis de construire et cela a le bénéfice de faire écouter le délai.

Quant à l’Obtention de prêt, l’ANAPI a signifié à la banque mondiale qu’il est impossible d’avoir 20 000 comptes. Mais en 2019, le système affiche 700 milles comptes ouverts. Des avancées sont considérables à cet indicateur.

Le Transfert de Propriété. Ici, des réformes telles que la pose de panneaux et la mise en place d’un site web ont permis de simplifier la communication et de réduire le trafic parallèle (non autorisé) autour de cette procédure. Les délais, les coûts, et autres exigences étant connus de tous.

Au sujet du Commerce transfrontalier, Anthony Nkinzo a précisé que le SEGUCE sert d’interface pour faciliter le commerce transfrontalier.

Quant au Raccordement à l’électricité moyenne tension, la Société nationale de l’électricité a mis en place un point unique où tous les requérants soumettent en ligne leurs demandes de raccordement.

Et enfin, la dernière réforme qui a également connu d’avancées dans la mise en mise en oeuvre, c’est le Règlement d’insolvabilité.

De manière officielle, Anthony Nkinzo a, au nom de l’ANAPI, remis au ministre Modeste Bahati Lukwebo un mémorandum en rapport avec ces réformes.

L’ANAPI attend de l’exécutif national une sorte d’impulsion pour l’appropriation de ces réformes dans une mise en oeuvre qui pourrait permettre au pays d’améliorer son climat des affaires.

A la Banque mondiale, l’Agence attend la reconnaissance de toutes ces avancées considérables de reforme.

Le directeur général de l’ANAPI a l’espoir que la RDC pourra gagner au minimum 5 places dans le prochain rapport Doing Business. Espoir partagé par le ministre du Plan, Bahati Lukwebo, qui s’est dit heureux de réceptionner ce mémorandum. Il a promis de le transmettre à qui de droit.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito