Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : FPI, les directeurs en atelier d’élaboration d’un plan d’action adapté aux défis !

Published

on

Les Directeurs Centraux et Agents du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) viennent de commencer un atelier qui s’étale sur trois jours, soit du 27 au 30 décembre 2016 à Kinshasa. Le but de ces assises est d’élaborer un plan d’actions adapté aux défis majeurs qui empêchent le redressement et l’essor de cette entreprise publique. Pour le Comité de direction et le Conseil d’Administration, il s’agit d’une première réponse au diagnostic posé après leur prise de fonctions le 24 novembre 2016.

La situation financière du FPI est calamiteuse. Elle est caractérisée notamment par le faible taux de recouvrement et de la Taxe de Promotion de l’Industrie et des prêts consentis aux promoteurs, les difficultés de réaliser les garanties constituées en couverture desdits prêts, le déséquilibre persistant au niveau du compte d’exploitation, l’inadéquation entre les ressources de financement et les besoins exprimés aux guichets de l’entreprise, une baisse sensible de la TPI par rapport à l’année précédente d’environ 21,8%.

« Face au diagnostic ainsi réalisé, les cadres et Agents du FPI doivent se rendre à l’évidence que celui-ci est à la croisée des chemins. Il doit soit continuer à enregistrer des contreperformances pour assister à son déclin progressif, soit prendre des mesures qui s’imposent pour redresser la barre et assurer son avenir », le Directeur Général Patrice KITEBI KIBOL MVUL dans son mot de circonstance.

En tant que membre de l’Association des Institutions Africaines du Développement (AIAFD), le FPI est astreint à la stricte observance des mesures rigoureuses de gestion. Celles-ci lui exigent notamment : la Conformité aux dispositifs relatifs à la gouvernance de l’institution (mise en place d’une politique relative à l’éthique et à la corruption, application rigoureuse de la politique de lutte contre le blanchiment d’argent) et le respect des normes prudentielles (réduction et maitrise des dépenses d’exploitation, respect des règles des provisionnements sur les prêts, rationnement de crédit en fixant le plafond de risque sur une seule signature).


LIRE AUSSI : RDC : FPI, les deux défis du Directeur Général Patrice Kitebi !

Face au besoin de redynamiser la gestion du FPI afin d’avoir la capacité d’accomplir pleinement ses missions, le Ministre de l’Industrie a, dans mot d’ouverture de l’Atelier, motivé les participants en ces termes : « […] je vous invite donc, au cours de vos travaux, à vous appesantir sur votre Entreprise à travers une participation active de tous, afin de hisser cette dernière à un niveau de gestion et d’organisation correspondant aux exigences de la Révolution de la Modernité prônée par le Chef de l’Etat. »

Cet Atelier de validation des états des lieux du FPI vise la mise sur pied des nouvelles politiques de fonctionnement applicables à court, moyen et long terme qui puissent favoriser la stabilisation de l’institution et assurer sa pérennité.

Le Directeur Général Patrice Kitebi et son Adjoint Boniface Kasembe affirment être déterminés à ne pas faire naviguer le FPI à vue. D’où, la nécessité de ce plan d’action devant indiquer la direction à suivre.

Zoom Eco

A télécharger :
Discours de Monsieur le Directeur Général du FPI
Discours du Ministre de l’Industrie

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito