Connect with us

a la une

RDC : Gécamines-SNCC, Tshisekedi vise la restauration de la bonne gouvernance !

Published

on

RDC : Gécamines-SNCC, Tshisekedi vise la restauration de la bonne gouvernance ! 1

Les nominations de nouveaux mandataires à la Gécamines et la SNCC ont les mérites d’être pro-compétences, anti-tribalistes, en phase avec les impératifs politiques FCC-CACH et l’équilibre géopolitique de l’ex. Katanga démembrée. Et enfin, elles s’inscrivent dans la logique du changement prôné par le chef de l’Etat. Objectif : restaurer la bonne gouvernance pour la relance effective de ces entreprises étatiques.

Au-delà des considérations politico-juridiques qui alimentent le débat autour de ces nominations, des analystes avertis estiment que le chef de l’État, Félix Antoine Tshilombo, n’a pas de temps à perdre pour engager le processus de redressement de ces sociétés.

De ce fait, cette action devrait être exécutée par des personnes compétentes à qui des directives claires leur seront données dans le cadre de l’accomplissement de leurs missions.

C’est ainsi que, explique une source proche de la coalition FCC-CACH, les nominations des mandataires à la Gécamines et la SNCC ont ciblé des expertises locales des ressortissants d’autres provinces telles que le Kwilu, le Kasaï-Central et le Sud-Kivu.

Elles ont également promu des originaires des provinces du grand Katanga. C’est le cas de Fabien Mutomb du Lualaba, Albert Yuma du Tanganyika, Coco Mulongo du Haut Lomami et Sama Lukonde du Haut-Katanga.

La gouvernance de la Gécamines et la SNCC aura été l’une des plus faibles au cours de cette dernière décennie. Les plus critiquées les plus acerbes des ONG et partenaires au développement de la RDC ont porté notamment sur le manque discipline, de transparence et d’indépendance, la non-contrainte de rendre compte, les soupçons de détournements n’ayant fait l’objet d’aucune enquête judiciaire, etc.

Face à cette réalité, soutient la même source, le président de la République est déterminé à restaurer les pratiques de bonne gouvernance au sein de ces deux sociétés de l’Etat. Il sera prêt à sanctionner sévèrement tout mandataire qui se permettrait d’œuvrer pour d’autres intérêts que ceux du peuple congolais et de sa Nation.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :