Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Ituri, le Gouverneur Abdallah appelé à justifier 600 000 USD perçus du FONER !

Published

on

RDC : Ituri, le Gouverneur Abdallah appelé à justifier 600 000 USD perçus du FONER !

Le Gouverneur de la province de l’Ituri, Jefferson Abdallah est invité à justifier l’affectation des 600 000 dollars américains de rétrocession perçue du Fonds National d’Entretien Routier (FONER) entre Janvier et Septembre 2017. Si cette structure confirme la mise à disposition de ce fonds à l’exécutif provincial, le Député Crispin Mbindule constate que les travaux d’entretien prévus n’ont pas été exécutés.

Dans le cadre du contrôle parlementaire, le Député National Crispin Mbindule Mitono a adressé, le 16 Août 2027, une question écrite au Directeur Général du FONER, Fulgence sur l’état d’exécution de la rétrocession de cette entité aux 26 provinces de la RDC.

Répondant cette question écrite, le patron du FONER a fourni tous les détails actualisés partant de Janvier à Septembre 2017. Il en ressort clairement qu’un montant total de 1 050 227 USD a été destiné à la province de l’Ituri.

Si, selon l’élu du peuple, l’Office des Voiries et Drainage (OVD) et la Direction des Voies de Desserte Agricole (DVDA) ont perçus et justifiés respectivement 450 227 USD et 172 665 USD, l’Exécutif provincial, dont le dossier serait personnellement géré par le Gouverneur Jefferson Abdallah, semble avoir des difficultés pour justifier la somme de 600 000 USD. Alors que cet argent devrait servir aux travaux d’entretien de la route allant de l’aéroport de Bunia au centre-ville.

Puisque des soupçons s’installent, des sources indépendantes estiment qu’il serait impérieux que le Vice-Premier Ministre de l’Intérieur demande à Jefferson Abdallah  des justifications précises sur l’utilisation de ces deniers publics.

Parallèlement, le Procureur Général de la République pourrait se saisir du dossier pour initier des enquêtes appropriées devant aboutir à des sanctions exemplaires au cas où les faits liés au détournement et/ou désaffectation des fonds seraient établis.

Toutefois, ce cas de l’Ituri devrait pousser le Premier Ministre, Chef du Gouvernement à déployer une mission de contrôle indépendant sur la gestion et l’utilisation de cette rétrocession payées à 6 de 26 provinces.

Sur un total de 3,5 millions USD, la ville-province de Kinshasa s’est tapé la part du lion : 2 millions USD en 9 mois. Elle est suivie respectivement de l’Ituri (600 000 USD), du Haut Katanga (400 000 USD), du Maniema (300 000 USD), du Lualaba (100 000 USD) et du Haut Lomami (75 000 USD).

Les deniers publics sont en jeu.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Advertisement

Edito