Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : La sucrière de Kwilu-Ngongo produit 750.000 tonnes de sucre par an

Published

on

La Sucrière de Kwilu-Ngongo, dans la province du Kongo central, produit annuellement entre 600.000 et 750.000 tonnes de sucre de canne pour la consommation sur une concession d’environ 12.200 hectares, a révélé à l’ACP Marie Vieira Nobre, administrateur financier de cette compagnie.

Selon la source, le sucre est une denrée de base pour la plupart des ménages qui s’en procurent aisément dans des boutiques de la capitale. Un sachet de sucre de 5 kg se négocie à 4 500 FC et celui de 50 kg de 40.000 FC à 45.000 FC.

L’industrie de la canne à sucre au Kongo central est écologique et respecte l’environnement, a dit Marie Vieira Nobre, précisant que cette société est totalement indépendante d’autres sources d’énergies (la bagasse en est le seul combustible). Les boues sont répandues sur les champs en tant qu’engrais verts et les déchets sont utilisés comme matières premières pour la production d’alcool (à 96 degré ou 40 degré dans le Kwilu Rhum).

La canne à sucre est une plante qui, après avoir été brûlée pour en faciliter la coupe, se régénère toute seule avec les premières pluies, a-t-elle indiqué.

Créée en 1925, cette société se trouve installée sur le site de Kwilu-Ngongo, dans la province du Kongo central, à mi-chemin entre Kinshasa et Matadi sur la route nationale no1. Elle a été transformée en une société d’économie mixte depuis 1997 où l’Etat congolais dispose des actions évaluées à 40% du capital, tandis que Finasucre S.A, une société de droit belge essentiellement investie dans l’industrie sucrière, détient les parts majoritaires soit, 60% du capital.

La sucrière de Kwilu-Ngongo est autonome en ce qui concerne les actions de mécanique, d’électricité, d’hydraulique nécessaires à l’entretien et au fonctionnement de l’usine ainsi qu’à ses engins.

Concernant l’encadrement de la main d’œuvre ou du personnel, la compagnie assure la formation de ses employés et de leurs enfants. Un établissement scolaire est mis en leur disposition depuis 2015. S’agissant des soins médicaux, Vieira Nobre a indiqué que la compagnie dispose d’un hôpital d’une capacité de 155 lits et de 6 centres de santé qui assurent des soins aux travailleurs et à leurs familles respectives.  

ACP/ Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito